Tag Archives: relation

Polyamour = moins de souffrance ?

20 Juin

Il y a quelques années, je découvrais pour la première fois la rupture… qui ne venait pas de moi, pour une fois. Bon, j’avoue, ça fait mal. Mais on s’en remet, personnellement en 48h j’avais déjà tourné la page, et maintenant, ce n’est qu’un vague mauvais souvenir.

Mais voilà, il y a quelques minutes, je lisais un article sur le polyamour et je suis tombée sur un commentaire : « bien sûr que le polyamour, c’est pour moins souffrir ! ».

J’ignore si je suis polyamoureuse. Beaucoup de signes montrent que potentiellement, oui. J’ai une vision libre des relations, je n’ai aucun problème à avoir une relation « primaire », comme ils disent sur les sites super géniaux psycho machin truc spécialistes et tout, et d’autres secondaires, avec ou sans sexe. Je n’aurai aucun mal à m’habituer à ce que l’autre fasse de même de son côté, à condition que ma personne soit un minimum respectée, et ça rentre dans les clous de la définition de base. Respect, honnêteté. Je ne suis pas « infidèle », puisque je reste honnête et franche avec l’autre. Bref, a priori je suis polyamoureuse, mais je ne me définis pas (encore) comme telle. En outre, je suis bisexuelle, mais ça, je ne le dis à personne (ou presque, et surtout des hommes, des amis dont je connais déjà l’avis très tolérant voire je m’en foutiste sur le sujet). Ma première tentative de coming- out n’ayant pas eu le succès escompté, mais on en reparle plus tard, hein ? Enfin bon.

Du coup, je me demandais si je souffrais moins, en tant que bisexuelle potentiellement polyamoureuse. Et bah non. Je viens de passer des mois à me dire que non, ça ne me dérange pas tant que ça de ne pas avoir une certaine personne dans mon entourage proche (comprenez ce que vous voulez) malgré mon non-célibat. Je n’ai qu’une envie, c’est de trouver un moyen d’avoir les deux personnes concernées dans la même ville, et de pouvoir les voir tous les deux. Le polyamour, si tel est le nom de ce foutu sentiment schizophrène à la limite du dédoublement de personnalité, est loin d’être de tout repos.

Je ne cherche pas à fuir le choix, je ne sais tout simplement pas faire autre chose qu’être séduite par un(e) humain(e) génial(e). Et j’en suis désolée. J’essaie de ne pas regarder ailleurs, mais mon esprit se fixe sur deux personnes, voire trois, systématiquement. Comme si je ne pouvais pas me sentir bien sans avoir trois types de relations différentes, trois types de personnes différentes, trois, pour être plus complète en tant qu’une. Parce-que chaque relation est unique, chaque humain est unique, et je peux choisir, mais je ne peux pas ignorer ce que je ressens.

Sur ce, je m’en vais ronger ma frustration.
Si vous avez des conseils, des claques, des mouchoirs, je suis preneuse…

(Vous pouvez également lire ou relire ces articles : La jalousie, ou comment se restreindre à une seule personne , Avant j’étais stable ainsi que l’interview de Didier Garguilo ! )

Publicités

Définissez vos relations

4 Juin

C’est un truc apparemment primordial. Faut toujours définir le type de relations qu’on entretient. Je trouve ça un peu… Trop rangé, mais soit.

Du coup, je me demande quand faut le faire, et lesquelles doivent l’être ? Toutes, sans doute. Après tout, on le fait machinalement. « Je te présente pipou, mon meilleur ami » « voilà choupinet je te présente l’amoureux ». Mais bon, dans le discours un « je te présente mon plan cul du soir » ça sonne un peu moins bien. Ou encore « voilà mon ex, on baise ensemble de temps a autre c’est cool ! ». Pas sur que vos parents aiment autant que vous l’idée.

Pourquoi définir une relation?

Apparemment ça rassure de savoir ou on met les pieds. C’est sur qu’en précisant que unetelle est votre gonzesse ça recadre tout de suite les sourires enjôleurs et les espoirs de mademoiselle, encore que…

C’est d’ailleurs en définissant les relations qu’on entretient qu’on aide les autres a savoir ou il se situe. Parce que si tu présentes ton mec comme « mon amoureux que j’aime a la folie » ça change du « mon type du moment » ou encore « c’est vaguement mon mec mais bon », tu comprends bien qu’y a une possibilité d’enfoncer la porte dans les deux derniers cas.

Bon, ok, y a des fois c’est super compliqué de définir une relation. Genre quand toi même tu sais pas trop. Genre quand y a plusieurs moitiés dans le lot. Enfin…

 

T’en penses quoi? Tu définies toi? Et comment?

« SPANK! »

23 Mai

La fessée et moi, c’est une longue histoire… tout a commencé le jour où j’ai voulu améliorer le bocal de mon poisson rouge et le parfumer un peu, avec le poisson dedans… ce jour là, ça a fait SPANK!

Enfin, là n’est pas le sujet… ou presque !
Dans la fessée et l’éducation il y a deux écoles: les « Mais ça a jamais tué personne ! » et les « Olalala ! Rhoo non c’est pas bien! Vous n’êtes pas bien ! » car pensez donc… la fessée c’est la porte ouverte à toutes les perversions, à la soumission de la femme !
Voyons…
On ne parle pas de la fessée en cuisine « vas y bobonne ! » ou encore celle que l’on peut recevoir en marchant dans la rue ou dans un bar. Personnellement, je suis pour l’égalité de cette dernière fessée : Ta main sur mon cul, ma main dans ta gueule. :D
Il faut le dire, ce sont deux types de fessées différentes.

La fessée au lit, c’est un moment, au summum du plaisir, un geste de domination certes, mais où le plaisir est partagé, où c’est intense, un peu comme quand on vous attrape les fesses fermement tout en vous embrassant puis qu’on vous plaque contre le mur… pardon, je divague.
Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas forcément un geste complètement barbare, un peu animal certes, mais ce n’est pas du tout agressif et mal, souhaitant rabaisser celle qui lui présente ses fesses…

Tout le monde n’aime pas la fessée, en donner ou en recevoir. Certain(e)s la considèrent comme brute, rude, dégradante, réservée à ceux qui « baisent » et ne font pas l’amour. Il est vrai qu’il est difficile d’imaginer une fessée donnée en tout romantisme avec pétales de roses et paillettes, mais il faut savoir que cela est possible !
Cela peut aller de la petite claque à la bonne fessée, ça permet de pimenter un peu le moment, de laisser une sensation de main qui pique et de fesses rouges !

Mais comment on fait pour amener la fessée ?
Alors c’est super compliqué en fait… tu vois, pendant l’amour, au moment où tu veux donner la fessée… bah tu te lances ! Et ensuite tu attends la réaction ! Soit il/elle crie de plaisir… soit il/elle gueule, ou plutôt t’engueule… mais généralement dans le feu de l’action, c’est peu probable !

Encore une fois la communication est la clé… « MAIS FESSE-MOI ! VAS-Y METS- MOI LA FESSÉE PUT*IN ! » c’est un peu trop, mais en parler pendant l’amour, le susurrer à l’oreille de l’autre, ou parler calmement après l’amour, de vos envies ou besoins cela ne peut être que bénéfique. Faîtes confiance à l’autre et laissez-vous surprendre.

Sinon, et toi ? Tu aimes ça, la fessée ?

Je stalke, tu stalkes…

16 Mai

Nous sommes au 21ème siècle, le terme doit être dans le dictionnaire ou au moins être connu de tous, mais au cas où, voilà un rappel: stalker est un terme anglo-saxon qui signifie espionner, traquer, harceler.

Comment ça se fait qu’on en parle sur Boobizz ? Hé bien, tu n’as jamais stalké ton ex ? Ton crush ? Ta copine/Ton copain ? Un date ? Ton chat ? Mouais… je ne te crois pas.

On l’a tous fait au moins une fois, allant du simple boss pour en savoir plus où on postule (« Hey! Moi aussi j’ai vu que tu aimais la page fb de Boobizz! Sinon… oui alors mes qualités pour l’entreprise… ») à l’ex lâché(e) 1 semaine plus tôt.

Le plus souvent on stalke le crush, le gars/fille rencontré(e) sur adopte ou encore dans un bar.
Si son numéro ne vous suffisait pas, au moins grâce à votre ami Google vous avez son Facebook, son Twitter, son Instagram, son LinkedIn, son lastfm, son spotify… etc

Pourquoi stalker ? On stalke par incertitude, ou par curiosité, par exemple avant une relation pour savoir ce que l’autre aime, pour gagner des points, pour partager les mêmes centres d’intérêt, pour savoir si oui ou non vous avez du souci à vous faire et donc si vous êtes seul(e) sur le coup ou encore si il/elle a déjà quelqu’un.
Mais ça c’est du « gentil » stalk, vous vous renseignez un peu, rien de plus.
Si toutefois vous remontez toute l’actualité depuis la création du compte Facebook de la personne qui vous intéresse, ça devient un peu inquiétant…

A quel moment ça devient encore inquiétant ?

En cas de rupture, quand on espionne chaque statut, qu’on l’interprète pour savoir pourquoi l’autre nous a quitté(e) ou bien pour voir quel con/pouf’ a commenté ou a liké le statut.
Et longtemps (ou pas d’ailleurs) après la rupture, ce qu’il/elle fait, avec qui il/elle sort et où, si il/elle n’a pas menti à ce sujet.
Si la personne est disponible comme elle l’a dit, ou bien engagée dans une relation.
Bref, quand ça ressemble à des investigations, à une enquête digne des Experts à Miami, ça devient inquiétant.

A vous de savoir quand arrêter et maîtriser ça ! Ce n’est jamais bon de stalker, pensez aux conséquences, si l’autre l’apprend par exemple…

large (4)

Alors… et toi, tu stalkes ? Qui ? Nina ? Mya0u? Moi ? Un(e) ex ? Ta copine/ton copain ?

Sexe, amour et astrologie

14 Mai

Tu vas pas me dire que tu crois à des conneries pareilles ?

Bah non! Mais…

Mais voilà, je note que même si nous sommes un grand nombre à dire que l’astrologie c’est de la connerie, on avoue aussi lire l’horoscope de temps à autre et, surtout, de regarder les compatibilité entre signes, tant sexuellement qu’amoureusement.

Ok ok on y croit pas, mais bon, ça coûte quoi de regarder ?

Je suis verseau ascendant cancer (c’est au cas où tu serais tenté de connaître notre compatibilité).

les différents signes que je me conseille sont : les verseaux eux-mêmes (d’ailleurs semblerait que ça marche pour tous les signes, entre ceux du même signe ça marche bien), les sagittaires et les lions. (Si tu es concerné, lâche ton phone-tel wesh!)

On dit aussi que les scorpions sont pump it up niveau plumard, que les taureaux sont patients et romantiques, que les capricornes sont des fous des préliminaires, que les vierges sont super attentionnées et puis je suis pas astrologue moi!

Alors je te propose de nous donner ton expérience perso, avec ton signe et ceux avec qui ça a collé ou foiré !

Bises

 

%d blogueurs aiment cette page :