Archive | Twiggy RSS feed for this section

« SPANK! »

23 Mai

La fessée et moi, c’est une longue histoire… tout a commencé le jour où j’ai voulu améliorer le bocal de mon poisson rouge et le parfumer un peu, avec le poisson dedans… ce jour là, ça a fait SPANK!

Enfin, là n’est pas le sujet… ou presque !
Dans la fessée et l’éducation il y a deux écoles: les « Mais ça a jamais tué personne ! » et les « Olalala ! Rhoo non c’est pas bien! Vous n’êtes pas bien ! » car pensez donc… la fessée c’est la porte ouverte à toutes les perversions, à la soumission de la femme !
Voyons…
On ne parle pas de la fessée en cuisine « vas y bobonne ! » ou encore celle que l’on peut recevoir en marchant dans la rue ou dans un bar. Personnellement, je suis pour l’égalité de cette dernière fessée : Ta main sur mon cul, ma main dans ta gueule. :D
Il faut le dire, ce sont deux types de fessées différentes.

La fessée au lit, c’est un moment, au summum du plaisir, un geste de domination certes, mais où le plaisir est partagé, où c’est intense, un peu comme quand on vous attrape les fesses fermement tout en vous embrassant puis qu’on vous plaque contre le mur… pardon, je divague.
Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas forcément un geste complètement barbare, un peu animal certes, mais ce n’est pas du tout agressif et mal, souhaitant rabaisser celle qui lui présente ses fesses…

Tout le monde n’aime pas la fessée, en donner ou en recevoir. Certain(e)s la considèrent comme brute, rude, dégradante, réservée à ceux qui « baisent » et ne font pas l’amour. Il est vrai qu’il est difficile d’imaginer une fessée donnée en tout romantisme avec pétales de roses et paillettes, mais il faut savoir que cela est possible !
Cela peut aller de la petite claque à la bonne fessée, ça permet de pimenter un peu le moment, de laisser une sensation de main qui pique et de fesses rouges !

Mais comment on fait pour amener la fessée ?
Alors c’est super compliqué en fait… tu vois, pendant l’amour, au moment où tu veux donner la fessée… bah tu te lances ! Et ensuite tu attends la réaction ! Soit il/elle crie de plaisir… soit il/elle gueule, ou plutôt t’engueule… mais généralement dans le feu de l’action, c’est peu probable !

Encore une fois la communication est la clé… « MAIS FESSE-MOI ! VAS-Y METS- MOI LA FESSÉE PUT*IN ! » c’est un peu trop, mais en parler pendant l’amour, le susurrer à l’oreille de l’autre, ou parler calmement après l’amour, de vos envies ou besoins cela ne peut être que bénéfique. Faîtes confiance à l’autre et laissez-vous surprendre.

Sinon, et toi ? Tu aimes ça, la fessée ?

Je stalke, tu stalkes…

16 Mai

Nous sommes au 21ème siècle, le terme doit être dans le dictionnaire ou au moins être connu de tous, mais au cas où, voilà un rappel: stalker est un terme anglo-saxon qui signifie espionner, traquer, harceler.

Comment ça se fait qu’on en parle sur Boobizz ? Hé bien, tu n’as jamais stalké ton ex ? Ton crush ? Ta copine/Ton copain ? Un date ? Ton chat ? Mouais… je ne te crois pas.

On l’a tous fait au moins une fois, allant du simple boss pour en savoir plus où on postule (« Hey! Moi aussi j’ai vu que tu aimais la page fb de Boobizz! Sinon… oui alors mes qualités pour l’entreprise… ») à l’ex lâché(e) 1 semaine plus tôt.

Le plus souvent on stalke le crush, le gars/fille rencontré(e) sur adopte ou encore dans un bar.
Si son numéro ne vous suffisait pas, au moins grâce à votre ami Google vous avez son Facebook, son Twitter, son Instagram, son LinkedIn, son lastfm, son spotify… etc

Pourquoi stalker ? On stalke par incertitude, ou par curiosité, par exemple avant une relation pour savoir ce que l’autre aime, pour gagner des points, pour partager les mêmes centres d’intérêt, pour savoir si oui ou non vous avez du souci à vous faire et donc si vous êtes seul(e) sur le coup ou encore si il/elle a déjà quelqu’un.
Mais ça c’est du « gentil » stalk, vous vous renseignez un peu, rien de plus.
Si toutefois vous remontez toute l’actualité depuis la création du compte Facebook de la personne qui vous intéresse, ça devient un peu inquiétant…

A quel moment ça devient encore inquiétant ?

En cas de rupture, quand on espionne chaque statut, qu’on l’interprète pour savoir pourquoi l’autre nous a quitté(e) ou bien pour voir quel con/pouf’ a commenté ou a liké le statut.
Et longtemps (ou pas d’ailleurs) après la rupture, ce qu’il/elle fait, avec qui il/elle sort et où, si il/elle n’a pas menti à ce sujet.
Si la personne est disponible comme elle l’a dit, ou bien engagée dans une relation.
Bref, quand ça ressemble à des investigations, à une enquête digne des Experts à Miami, ça devient inquiétant.

A vous de savoir quand arrêter et maîtriser ça ! Ce n’est jamais bon de stalker, pensez aux conséquences, si l’autre l’apprend par exemple…

large (4)

Alors… et toi, tu stalkes ? Qui ? Nina ? Mya0u? Moi ? Un(e) ex ? Ta copine/ton copain ?

Comment bien choisir son plan cul ?

9 Mai

Un plan cul c’est important, vous n’avez pas envie de parier sur le mauvais cheval non ?
En couple tu as les sentiments, donc ça compense un peu finalement. Mais soyons honnêtes… le plan cul, tu n’attends que du sexe de sa part, donc il faut que ça soit bon, que tu mordes l’oreiller, que tu grimpes aux rideaux, et au plafond, et que ce qui se passe au lit, reste au lit, ça reste un plan cul, si tu voulais le présenter à ta famille et tes amis ça serai ton chum, non ?

Alors il y a quelques points pour bien choisir son plan cul.

Tout d’abord il faut de l’attirance. Oui à défaut du coup de foudre, c’est ce qui va vous donner une DME (= Demi molle expolitable) ou bien c’est ce qui va mouiller votre petite culotte en dentelle. Qu’on soit d’accord, l’attirance, c’est physique, mais il faut aussi séduire l’âme, donc si il/elle est aussi cultivé(e) que le tabouret du bar où vous l’avez rencontré, ça ne marchera peut être pas pour vous, surtout si vous aimez les longues conversations philosophiques après le coït.

« Et tu cherches quoi ? » Oui, il faut poser les règles. Imaginez que vous tombez sur un coup d’un soir et vous souhaitez lui proposer un plan cul, et que celui/celle-ci, très fleur bleu(e) imaginait déjà la maison, les enfants et la barrière blanche (oui je suis très cliché Nord-Américain)… voyez le malaise ?
Il faut être clair et honnête dès le début et dire ce que vous souhaitez (du cul ! du cul, du cul !!).
Plan cul occasionnel, régulier et voilà.
Dire si vous souhaitez faire évoluer la relation ensuite, ou bien si vous savez déjà que vous ne voulez pas vous poser. Etre clair ça évite les désillusions et de faire mal à l’autre, on laisse ça aux fessées !

On le sort ou pas ? Aaah il faut être clair(e) aussi là dessus, il y en a qui sortent du lit avec leur PQR et d’autres refusent catégoriquement. Alors autant parler de ça aussi, si tu as rencontré ton plan cul dans une soirée, un bar, que c’était un(e) inconnu(e) avant, tu fais ce que tu veux, si c’était un(e) ami(e) avant, ou une connaissance, c’est déjà un peu plus tendu pour lui dire que tu lui interdit d’aller en soirée car tu ne veux pas te faire griller !
Après c’est à vous de voir si vous pouvez vous tenir en société devant vos amis, partir tous les deux pour un quickie ou encore vous regarder dans le blanc des yeux, ou vous chauffer toute la soirée risque de vous mettre dans l’embarras si vous ne vouliez pas du « Non mais attendez.. vous sortez enseemmmbbblleee ? »

Donc en somme, quelqu’un de compréhensif et sur la même longueur d’ondes que vous ! Au moins à ce sujet !

Et vos besoins ? Si vous aimez faire l’amour tous les jours 10 fois par jour, évitez quelqu’un qui vit à 800km, ou une personne qui peut faire l’amour une fois par mois car elle n’est pas intéressée par ça, ou bien quelqu’un avec qui ça ne passe tout simplement pas. Enfin, vous pouvez toujours avoir plusieurs plans, si vous n’avez pas peur de vous emmêler les pinceaux (sans vouloir faire de mauvaise métaphore) pour être comblé(e) !

Et le plus important… le feeling ! Ça fait tout ! Ça et un bon coup de rein… et toi, tu l’as choisi(e) comment ton plan cul ?

Double Date

25 Avr

Vous êtes en couple, vous avez dans vos amis un autre couple.
Vous l’aurez compris le double date c’est le rendez-vous entre deux couples, mais sans qu’il soit question de libertinage, d’échangisme, switchers… vous voyez ça entre vous après, là on ne va pas parler de ça.

Le double date est un moment sympa que vous partagez avec vos amis, je me souviens que dès que j’ai un chum et qu’une amie en a un, elle émet le « mais on devrait aller voir ce film/prendre un verre/ ensemble ! » selon le gars en question, j’accepte ou non. Mais en y réfléchissant bien, j’ai fait du double date pendant presque 2 ans. Mode experte.

L’avantage si vous vous lancez, c’est que si votre ami(e) est assez proche de vous et assez honnête, le double date servira aussi pour jauger si la personne qui vous accompagne est faite pour vous ou non (toujours selon cet(te) ami(e) ), et vous pourrez jugez le +1 de votre ami(e) ! Bah oui, tant qu’à faire ! Il ne faut pas oublier que si vous êtes celui ou celle qui est la/le +1 du Double Date, vous serez forcément jugé(e) aussi.

Un autre avantage c’est la communication, imaginez, votre anniversaire approche, vous avez une idée de cadeau en tête, vous aimeriez que votre copain/ine vous l’achète mais vous ne voulez pas lui dire directement car vous êtes compliqué(e) car vous ne voulez pas abuser, vous en touchez un mot à votre ami(e) du double date, qui en parlera à sa moitié, qui en parlera à votre moitié.
Et voilà ! Sympa, non ?
Par contre il ne faut pas que le message se perde ou se transforme en cours de route…

Pratique aussi en cas de dispute, vous pouvez toujours vous confier à l’autre couple, maintenant ils vous connaissent assez bien tous les deux !

Mais attention à l’effet miroir, « ouiii il est plus attentionné avec elle » « elle gueule pas quand il joue à la console, elle! » et voilà, dès lors où vous vous comparez c’est un peu foutu, bien sûr cela peut vous conforter dans l’idée que vous êtes bien en couple quand vous voyez votre couple d’amis se chamailler, mais toujours est il qu’il faut être du bon côté du miroir…

Et il ne faut pas non plus que vous soyez trop jaloux/se, imaginez quand l’autre complimentera les talents de votre amie, sa robe moulante… ou bien si vos moitiés vous délaissent complètement car ils s’entendent trop bien…

Mais bon, les sorties vous paraîtront plus fun, vous serez plus complices aussi bien dans votre couple qu’avec vos amis, et si votre moitié s’entend avec eux, c’est encore mieux !
Vos deux manettes Xbox supplémentaires sont sorties du placard, des jeux de plateau à 4 ne se font plus qu’à deux, et les préparations de repas sont encore plus animées ! Le plus dur est encore de répondre à ce texto que vous venez de recevoir alors que vous êtes tranquillement installés devant la télé avec un bon verre de vin et un repas… pour deux !

large (4)

Allons y pour un peu d’expérience personnelle, j’ai fait du double date pendant 2 ans, j’ai rencontré le chum de l’époque à la fac, il avait un ami qui est devenu son meilleur ami, j’ai rencontré une fille devenue ma meilleure amie et à force de soirées entre potes (pendant un an), ils sont sortis ensemble, et voilà comment on a commencé les double dates !
Je n’ai tiré qu’une bonne expérience de ces dates, les moments partagés, les moments plus difficiles (wouhou les révisions de partiels), les repas à thème (ouai, on aimait bien cuisiner…) les sorties, projets de vacances, de week-end…
Nous ne nous comparions pas par contre, on était un couple très calme, posé qui n’avait jamais connu une chamaillerie, contre un couple qui connaissait des disputes, on se disait qu’on était chanceux mais sans juger notre couple d’amis, en étant là en tant que confidents et non thérapeutes.
Cela s’est terminé le jour où mon couple a connu une séparation, et où le double date continua, moi avec ma chandelle et mon couple d’amis :D
Je ne peux donc que conseiller ce genre d’expérience, cela renforce l’amitié et l’amour, cela permet de créer de super souvenirs et aussi de partager, puis pour ne pas trop finir sur une note bisounours…

Au pire si vous vous entendez super bien et si vous vous ennuyez un peu sexuellement, vous n’avez qu’à switcher ! :D

Alors, et vous ? Que pensez vous du Double Date, en êtes-vous adeptes ?

Les différentes relations

11 Avr

On vous parle d’amour, de relations, de sexe, mais il n’y avait pas encore un lexique des différents types de relations ! Car bon, depuis l’époque de nos grands parents, les relations ont évoluées, de nouvelles sont apparues, et notre génération se retrouve avec une ribambelle de types de relations ! Avez vous essayé tous les types de relation ?

Crush : Il est beau, intelligent, drôle, tellement sympa, c’est le petit ami parfait… si seulement il savait que vous existiez ! C’est la relation fantasme, vous vous imaginez ensemble, mais il ne se passe rien, vous avez juste un gros béguin pour lui. Parfois c’est une connaissance, quelqu’un qui a les mêmes cours que vous, ou juste un ami.

Friendzone : Bienvenue dans la friendzone, vous n’en sortirez probablement pas, un peu comme Battle Royale, ou Hunger Games en fait. Peut être que finalement vous avez tenté d’approcher ce crush, vous avez sympathiser, vous sortez souvent, c’est bien non ? Mais voilà, il vous a dit une fois « tu es comme une soeur/un frère pour moi » « tu es vraiment un(e) bon(ne) copine/copain » et il/elle vous parle de ces crush à lui/elle ou de ses relations. Vous n’irez pas plus loin, il/elle vous considère comme un(e) amiee) et uniquement comme cela. Estimez vous heureux/se, quand il/elle rencontrera la femme/homme de sa vie, il/elle vous invitera au mariage !

Coup d’un soir / One night stand : Tout est dans le titre ! Un coup d’un soir, rencontré souvent quelques heures auparavant finira dans votre lit, ou vous finirez dans le sien, et cela n’ira pas plus loin ! Avec de la chance, comme je dis toujours « fût bref, mais intense » ! (J’ai ajouté le terme anglais, car je trouve le terme en français trop péjoratif, oui, il faut respecter les coups d’un soir, au moins, quand ce sont de bons coups)

Plan cul occasionnel : Mais c’est pratique, tout est toujours dans le titre ! Alors plan cul occasionnel car ça peut être bon, mais pas trop, ou les besoins ne sont pas très importants, c’est le plan où on enverra un sms pour dire « hey… on se voit ce soir ? toi, moi et mon lit ? » (je n’ai jamais envoyé ça) mais c’est rare, peut être une fois le mois, à l’occasion.

Plan cul régulier : On le voit déjà plus ce plan, on ne compte plus en mois, mais plutôt en semaine, voir en jours. Pour moi, le plan cul régulier reste un plan cul, on ne se comporte pas comme un couple, on ne sort pas, ça reste du cul, le lit, lui/elle et c’est tout ! Relation cordiale sous la couette !

Friends with Benefits : Vous étiez amis avant et vous aviez un peu la frousse pour le pacte de sang pour sceller votre amitié, l’option couette était quand même plus tentante pour renforcer vos affinités ! Le friend with benefits est un(e) ami(e) avec tous les bénéfices, vous vous entendez bien, vous avez les mêmes centres d’intérêt, vous êtes complices et disponibles mais pour autant sans avoir envie de sortir avec l’autre ou de vous engager. Vous coucher simplement ensemble et vous sortez comme des amis. Pratique !

Relation libre : Une relation de couple « ouverte ». Vous avez décidé d’être en couple, mais vous n’avez pas signé pour la fidélité, vous aimez votre moitié mais vous voulez aussi profiter des avantages que la vie offre sans avoir toujours cette même personne dans le lit le soir. C’est une façon de vivre et d’aimer, il faut avoir confiance sans être jaloux, et surtout pouvoir construire quelque chose sur cette base.

Couple : Le St Graal de la relation ! Si tu cherches quelque chose de sérieux ! Un couple c’est deux personnes qui ont des sentiments l’une envers l’autre et qui décident d’avoir une relation sérieuse exclusive et d’avancer ensemble. Certains vont dire qu’un couple est basé sur les sentiments, que l’on est un couple lorsque l’on a connu des épreuves, ou que l’on en est un lorsque l’on fait des projets de vie, lorsque l’on vit à deux…
@k_syndrom nous dit : Enfin la question est : peut-on réellement donner une définition ? Chacun a sa conception du couple je pense.

Polyamour : Je t’aime, et je l’aime aussi, puis lui aussi et lui (non ça c’est le méga polyamour) mais c’est ça le polyamour, c’est aimer sans se limiter à une seule personne. L’autre accepte cela, et vous acceptez cela aussi. C’est une façon de vivre, d’accepter et d’aimer. Puis quand il y a de l’amour pour un, il y en a pour dix, non ? Car Nina dit qu’il peut s’agit d’un multicouple, A est avec B, qui est avec C et D. C est avec E. Il peut aussi s’agit d’un multicouple triangulaire : A est avec B qui est avec C, C est aussi avec A. Aussi, ça peut être un trouple agrémenté de plan culs : A est avec B et C, B est avec D, mais couche aussi avec E sans sortir avec, et A couche aussi avec F et G. Tu as compris ? Interro dans 5 min ! Sha ramasse les copies !

Bien sûr il y a encore des dizaines de relations, mais celles ci sont les plus fréquentes, les plus connues, ta relation actuelle, c’est laquelle ?

relationrelations

%d blogueurs aiment cette page :