Polyamour = moins de souffrance ?

20 Juin

Il y a quelques années, je découvrais pour la première fois la rupture… qui ne venait pas de moi, pour une fois. Bon, j’avoue, ça fait mal. Mais on s’en remet, personnellement en 48h j’avais déjà tourné la page, et maintenant, ce n’est qu’un vague mauvais souvenir.

Mais voilà, il y a quelques minutes, je lisais un article sur le polyamour et je suis tombée sur un commentaire : « bien sûr que le polyamour, c’est pour moins souffrir ! ».

J’ignore si je suis polyamoureuse. Beaucoup de signes montrent que potentiellement, oui. J’ai une vision libre des relations, je n’ai aucun problème à avoir une relation « primaire », comme ils disent sur les sites super géniaux psycho machin truc spécialistes et tout, et d’autres secondaires, avec ou sans sexe. Je n’aurai aucun mal à m’habituer à ce que l’autre fasse de même de son côté, à condition que ma personne soit un minimum respectée, et ça rentre dans les clous de la définition de base. Respect, honnêteté. Je ne suis pas « infidèle », puisque je reste honnête et franche avec l’autre. Bref, a priori je suis polyamoureuse, mais je ne me définis pas (encore) comme telle. En outre, je suis bisexuelle, mais ça, je ne le dis à personne (ou presque, et surtout des hommes, des amis dont je connais déjà l’avis très tolérant voire je m’en foutiste sur le sujet). Ma première tentative de coming- out n’ayant pas eu le succès escompté, mais on en reparle plus tard, hein ? Enfin bon.

Du coup, je me demandais si je souffrais moins, en tant que bisexuelle potentiellement polyamoureuse. Et bah non. Je viens de passer des mois à me dire que non, ça ne me dérange pas tant que ça de ne pas avoir une certaine personne dans mon entourage proche (comprenez ce que vous voulez) malgré mon non-célibat. Je n’ai qu’une envie, c’est de trouver un moyen d’avoir les deux personnes concernées dans la même ville, et de pouvoir les voir tous les deux. Le polyamour, si tel est le nom de ce foutu sentiment schizophrène à la limite du dédoublement de personnalité, est loin d’être de tout repos.

Je ne cherche pas à fuir le choix, je ne sais tout simplement pas faire autre chose qu’être séduite par un(e) humain(e) génial(e). Et j’en suis désolée. J’essaie de ne pas regarder ailleurs, mais mon esprit se fixe sur deux personnes, voire trois, systématiquement. Comme si je ne pouvais pas me sentir bien sans avoir trois types de relations différentes, trois types de personnes différentes, trois, pour être plus complète en tant qu’une. Parce-que chaque relation est unique, chaque humain est unique, et je peux choisir, mais je ne peux pas ignorer ce que je ressens.

Sur ce, je m’en vais ronger ma frustration.
Si vous avez des conseils, des claques, des mouchoirs, je suis preneuse…

(Vous pouvez également lire ou relire ces articles : La jalousie, ou comment se restreindre à une seule personne , Avant j’étais stable ainsi que l’interview de Didier Garguilo ! )

Publicités

Une Réponse to “Polyamour = moins de souffrance ?”

  1. Fangel76 20/06/2014 à 14:25 #

    Le fait d’être bi ou pas ne change pas grand chose à mon sens question souffrance.
    Pour le côté multi-relationnel, par contre (et le côté détaché qui semble être au coeur de tes lignes), la réaction clichée-classique-moche-pabô-qui-sert-à-rien est généralement de dire : « peut-être n’as-tu pas trouvé la bonne personne ? »
    Je ne suis pas sûr en tout cas que la souffrance soit liée à la multiplicité des relations (même si tu accrois les risques de souffrir) mais plutôt au caractère de la personne. Certains vont aimer multiplier les conquêtes sans forcément souffrir quand ils en laissent tomber une. D’autres vont être peinés dès la première rupture.

    Après, je suis admiratif : le côté libéré, libre toussa toussa (pas commun. En tout cas, pas dans mon entourage)

    Mais pourquoi de la frustration ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :