Hein ? Qui ? Quand ? Quoi ?

12 Mai

Aujourd’hui, choupinet-te, j’vais te parler d’un truc. Je sais pas trop si ça n’arrive qu’à moi, ou si c’est un classique du genre humain, mais : Je n’me rends jamais compte quand on me drague. J’vais bémoler tout de suite: quand on me drague de façon courtoise et civilisée. Parce que le gros lourd qui me colle au cul, bourré, en me disant des trucs plus ou moins gentils, j’ai compris assez vite l’idée qu’il avait en tête. Je parle de la drague légère et pas super évidente que tu vois que ça.

J’vais re-bémoler. Y a deux types de dragues dites légères. La première, que j’aime pas, c’est l’allusion ou la blague allusive, de cul. Quand c’est les copains, que je connais personnellement un minimum, ça me fait marrer tant que c’est pas too much graveleux. Mais quand c’est quelqu’un que tu viens de rencontrer, bah… ça me refroidit vachement, la blague allusive. Alors que je suis la première à appuyer tous les doubles sens dans les phrases que mes potes disent et à en faire volontairement. (Mon petit côté « j’ai écouté Reflets d’Acide toute mon adolescence et je connais par coeur les phrases de Tritri ». Si tu connais pas, c’est un truc audio, dans la lignée de Naheulbeuk avant que ça devienne des bédé et des livres. C’est pas mal écrit (rimes et tout, quand même), c’est très con, et c’est ça qu’est bien. Après je vous conseille pas particulièrement. C’est pas du grand art, mais clairement ça m’a fait marrer énormément d’heures au lycée. Et donc dedans, y a un perso, Trichelieu, qui est un père vert. C’est un clerc qui sort mille allusions et mots approximatifs à la minute.) Du coup j’ai oublié où j’en étais moi.

La blague graveleuse ! J’ai même pas d’exemple nul à donner, je me déçois un peu, mais j’ai la GDB aussi. Ça joue énormément dans ma capacité d’écriture.

L’autre forme de drague, c’est subtil et… je la vois pas.

Je la vois tellement pas que, même si on me propose de rester dormir en prétextant une vraie raison raisonnable (du genre, nan mais y a Bidule qui s’est faite agresser en rentrant chez elle, tu vas pas rentrer maintenant. Véridique, c’était hier. Enfin ce matin quoi.) Et moi j’ai dit nan j’dois nourrir le gros Machin. Steuplait. J’suis conne ou j’suis conne ? Du coup, en vrai je sais même pas si c’était de la drague, genre reste dormir ici, y a mon lit qui t’attend baybay. J’ai pas ressenti de ‘signal’ viens dans mon lit baybay pendant la soirée. Mais j’avais bu des cosmopolitains qui rendent pédégouines (d’après nos chers amis de Cosmopolitain. Après ça tombait bien, vu la minorité hétérosexuelle de la soirée.) et quand j’ai bu j’suis un peu bigleuse (plus que d’hab’ j’veux dire.) Donc je sais pas du tout. Suis-je la seule à ne jamais rien voir ? Dîtes-moi que non ! Parce que c’est arrivé tellement de fois, où tu craquouilles sur un-e quelqu’un-e, et puis après t’apprends par des potes communs, où quand tu balances l’info, que l’autre aussi. (mais que maintenant iel a quelqu’un du côté monogame de la force tarasse.)

En réfléchissant avec ma GDB, je me dis que peut-être, je vois pas la drague quand je suis potentiellement intéressée par la personne qui serait en train de me draguer. Parce que, comme je disais au début, le gros lourd bourré qui me drague, il m’intéresse pas quoi. De toute façon même si c’était Kat Dennings qui me draguait, bourrée en mode gros lourd, ça passerait pas, alors que je lui ferais bien des bébés dans les seins. Mais si la drague est un minimum subtile et courtoise, et si l’autre en face me plaît (autant visuellement que mentalement), ich bin aveugle. (Allemand LV2, steuplait.)

T’es aveugle aussi ? Rassure-moi.

drague

Publicités

2 Réponses to “Hein ? Qui ? Quand ? Quoi ?”

  1. Skulls & Polish 12/05/2014 à 10:22 #

    J’étais en train de sautiller quand t’as parlé de reflets d’Acide…. jusqu’à ce que tu dise « Après je vous conseille pas particulièrement ». Là j’ai arrêté de sautiller. Et je boude. Parce que RdA, c’est pas mon adolescence (non non, j’suis trop vieille), mais c’est le début de mon adultescence. Et j’adore toujours. Et je connais le dessinateur. Pouet.

    Ah et sinon, non j’suis pas trop aveugle de ce côté là, même si ce que j’adore c’est le côté « j’lui plais ou j’lui plais pas? Non parce que je dirais bien que j’lui plais, mais peut être que j’me fais des films… ». Le jeu quoi. Mais j’suis out of the game depuis plusieurs années… alors peut être que maintenant je suis devenue aveugle?

  2. Fangel76 13/05/2014 à 12:44 #

    Pour ma part, je n’ai jamais rien calculé ou alors avec du retard. Même la personne qui m’invite à prendre un verre en tête à tête, j’ai toujours tendance à comprendre après coup (boulet ?) qu’elle est intéressée (bon, ça commence à venir avec le temps :p ).
    Du coup, tu loupes pas mal d’occasion, même si ce n’est pas toujours si simple que ça finalement de comprendre ce que souhaite l’autre (surtout lorsqu’il y a de la timidité derrière).

    Bon, tout ça, c’est peut-être aussi parce que je suis un homme et que les hommes ne comprennent JAMAIS les allusions et que le seul moyen de leur faire comprendre les choses c’est de les dire clairement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :