L’admiration

26 Mar

C’est pas quelque chose que j’ai souvent expérimentée. Je crois même que c’est vraiment la première fois que ça m’arrive.

J’ai toujours plus ou moins été intéressée intellectuellement par les gens. Par les gens intéressants quoi. J’aime apprendre des autres, j’adore quand les gens me parlent de leurs passions, de leur travail, même si j’y connais rien. Déjà parce que j’adore les gens passionnés qui me communiquent leur enthousiasme sans s’en rendre compte, mais parce que ça m’ouvre des champs que je ne connaissais pas, et qui bien souvent ne m’intéressent pas, donc que je n’aurais pas cherché par moi-même.

Pour mes amoureux-euses, c’est la même chose. Certains m’ont, pendant un temps, intéressés, j’aimais bien les entendre parler de leur dernière trouvaille ou de leur journée ou d’un livre, etc. Mais les gens avec qui je suis sortie ont tous le même défaut : ils ne s’intéressent pas aux mêmes choses que moi. Bon, en soi c’est pas forcément un mal, sauf que j’ai toujours senti que je les perdais quand je parlais de mes sujets favoris. Ou pire, qu’on était en total désaccord, et du coup c’était soit le clash, soit on évite le sujet. Vous aussi vous les connaissez ces sujets qu’on aborde pas avec tout le monde. Non? Politique, religion, ça vous parle mieux?

Et v’la t’y pas qu’un jour, je rencontre un (bel) homme qui, déjà, ne me laisse pas indifférente physiquement parlant. Sans faire partie des catégories beau-gosse-de-ouf-qui-fait-saigner-les-yeux il a un charme de dingue. Il sourit et là, on a perdu le Sha. Bref. On se retrouve à boire un café et me voilà en train de l’écouter parler. Je bois ses paroles comme si c’était la dernière goutte d’eau dans le désert. Il me parle des sujets que j’aime. Et on est d’accord. Ouf ! Il s’intéresse à moi aussi, me pose des questions. Y a de l’interaction entre nous. Du tac au tac, du rythme. Je suis intimidée. Moi et ma grande gueule, on se sent bien petites à ce moment-là. Je suis impressionnée. Complètement absorbée par ce qu’il dit que je trouve d’une justesse incroyable. Je me rends compte que, inconsciemment, mon corps se met en mode dragueuse (passage de main dans les cheveux, sourire Colgate, tête légèrement penchée sur le côté, voix plus grave que la normale, plus suave, bref, je me mets en position de chasseuse …).

Y a peu j’avais découvert que je pouvais m’intéresser à un homme intéressant sans y voir un intérêt personnel (genre « mec a sauter ») et là je me découvre complètement sous le charme d’un homme qui a juste parlé. Je veux dire qu’il ne m’a pas draguée, il ne m’a pas fait un plan séduction ou quoi, il m’a juste parlé (de politique en plus, y a plus glam’ vous admettrez!) et moi je craque complément. Au point d’en écrire un article !

Ça vous est déjà arrivé ou je suis bonne à enfermer?

Bise !
Mya0u

admiration

Publicités

Une Réponse to “L’admiration”

  1. Viceroy 26/03/2014 à 23:34 #

    Il a bien de la chance de te faire cet effet ce jeune homme ! Je pensais que tu parlais de moi mais non, on n’a pas bu de café ensemble ! bref !

    Perso ce genre « d’admiration », puisque c’est là le sujet, ne m’est jamais arrivé, même si je m’intéresse, tout comme toi, aux personnes passionnées pour les mêmes raisons. J’avoue que je n’ai pas encore eu ce genre de réactions consciente ou inconsciente. J’espère quand même que cela m’arrive un jour :) ça a l’air pas mal du tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :