T’as juste le droit de fermer ta gueule

12 Mar

Je suis une femme, blanche. Je ne suis pas grosse, pas petite, pas à la rue. Je n’ai pas de religion. J’ai une sexualité ordinaire bien qu’on me dise « pansexuelle ». Je suis cis-genre. J’ai un travail que j’aime, ma famille que j’aime. Mes parents sont fiers de moi. Je suis célibataire. Je suis divorcée. Je suis heureuse dans la vie, j’aime ma vie.

Je suis privilégiée.

Et donc, sous couvert de ces dits-privilèges, bah j’ai pas le droit de parler. Ça veut dire que je n’ai pas le droit de donner mon avis. Ça veut dire que je n’ai pas le droit de soutenir une « minorité ». Oui, parce que je ne fais pas partie de ces minorités en question.

Je n’ai pas le droit de soutenir les homosexuels, parce que je ne le suis pas à temps plein.
Je n’ai pas le droit de soutenir les transsexuels, parce que je suis cis.
Je n’ai pas le droit de soutenir les prostituées parce que je ne me prostitue pas.
Je n’ai pas le droit de soutenir les féministes, parce que je ne le suis pas (enfin pas vraiment apparemment, vu que je ne suis pas toujours d’accord).
Je n’ai pas le droit de soutenir les personnes de couleur parce que je suis blanche.
Je n’ai pas le droit de soutenir les ouvriers parce que je suis employée.
Je n’ai pas le droit de soutenir les intermittents parce que je suis en CDI.
Je n’ai pas le droit de soutenir les femmes au foyer, les mamans, les papas, parce que je n’ai pas d’enfant.
Je n’ai pas le droit de soutenir les couples quelqu’ils soient parce que je suis célibataire.

J’ai juste le droit de fermer ma gueule. Et ça me gonfle.

Parce que je prône l’égalité entre les sexes, parce que je défends corps et âme cette égalité pour tous, peu importe le sexe, la sexualité, la religion, la couleur de peau, les origines, le passé. Et que ça me fait mal de voir les êtres humains se déchirer pour des différences qui devraient faire leurs richesses. Et de voir que, même quand on tente d’apporter son soutien (je ne dis pas de « comprendre l’autre » parce que je ne peux pas comprendre, compatir pour quelque chose que je ne vis pas, donc que je ne connais que superficiellement) et bien on s’en prend plein la gueule.

Au final, certains veulent diviser pour mieux régner, et ils gagnent, parce qu’on se divise, on s’attaque même entre « partisans ».

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester

Martin Niemöller

Mya0u

Publicités

2 Réponses to “T’as juste le droit de fermer ta gueule”

  1. moudubou 12/03/2014 à 16:10 #

    Mais c’est justement à la majorité qui n’est pas opprimée de soutenir les minorités, tu dois ouvrir ta gueule d’autant plus que tu n’as aucun intérêt à les soutenir. Bisous

  2. AnahAddict 12/03/2014 à 19:04 #

    Je me reconnait tellement dans ton article ! Moi je ne me gêne plus, je l’ouvre ! Par contre, les attaques que je reçois ne sont pas de ces minorités mais des autres, du genre « Mais c’est bon arrête avec ton mariage pour tous, t’es pas lesbienne qu’est-ce que t’en as a foutre », je suis pas concernée personnellement donc je dois en avoir rien à foutre, c’est sur qu’en partant de ce principe, les choses ne bougeront jamais..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :