Archive | mars, 2014

‘Morning !

28 Mar

Good Morning Sunshine !

Bien dormi ? Allez essuie tes beaux yeux, ce matin, je vais te parler sexe,  le vrai, le bon, le sexe du matin, oui car je suis une fille comme ça, je suis du matin !
Je me suis documentée et ce que j’ai lu sur l’internet m’a un peu … sidérée, déçue, je sais pas ce site était trop moche alors j’ai pas lu (rayez la mention inutile) donc je vais rétablir la vérité sur le sexe du matin, avec des parallèles et tout pour changer !

Le sexe du matin doit se préparer

Les Blogs
Tu dois avoir les capotes à proximité, les pastilles de menthe, voir avoir le temps de t’extraire de la couette pour te pomponner, te brosser les dents, te laver, et retourner sous la couette, ni vu ni connu.

Ce qu’en dit Boobizz : Ici, on est des princesses, l’haleine de phoque, on connaît pas, on est de Westeros, par contre haleine de dragon ! Non sérieusement, le sexe du matin c’est spontané, ça ne se calcule pas, tu ne vas pas penser à tout préparer, à tout organiser, à limite préparer ta super lingerie, car tu as de grandes chances de te réveiller en ayant pas envie, ou avec une demi molle. Enjoy !

Il ne doit pas durer

Les Blogs « L’avantage du sexe matinal, c’est qu’il ne s’éternise pas. Il faut se lever, s’occuper des enfants et/ou sortir le chien, se préparer pour partir au bureau…  » en gros c’est presque un calvaire…

Boobizz : Personnellement, le matin j’aime prendre le temps de siroter mon café. Le sexe c’est un peu pareil, j’aime bien prendre le temps, certes on sait bien que ça ne va pas pouvoir durer une heure, mais sinon, autant faire un quicky (=du sexe vite fait quoi) pendant le brossage de dents non ? Le sexe du matin ne doit pas être fait car on va vite et que ça ne va pas durer, c’est au contraire une bonne manière de bien commencer la journée !

La bonne position

Les blogs : « choisissez des positions où vous n’êtes pas face à face. Faire l’amour sur le côté par exemple (position de la cuillère), est sensuel et vous évite de vous sentir vulnérable sans maquillage ou autres artifices. »

« Choisissez la position « doggystyle » (la levrette). En plus d’être érotique, cela permettera de cacher votre visage démaquillé. »

Boobizz : SAY WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT ?!! Et à Jules, tu as pas le droit de lui foutre l’oreiller sur la tronche pendant que tu es en amazone ? Non mais sérieusement… la crinière du matin, c’est pas sexy ? Le gars il ne t’a pas vu démaquillée hier soir ? Comment elles font les filles qui sont avec Jules depuis des mois ? Elles courent toujours à la salle de bain le matin pour se maquiller avant qu’il se réveille ? Je dois avoir un souci girly dans mon programme « 404 not found »
S’ il couche avec vous, c’est qu’il en a envie, qu’il vous apprécie/aime probablement assez pour ça, donc la peinture de guerre dès le matin, il s’en fout, évitez juste la bave au coin des lèvres quoi.

En bonus un commentaire suite à un article épique :
« Nous devrions être des cochonnes dès le matin? Juste prêtes à satisfaire les besoins de nos hommes avant le petit dej ? »
Non, mais Monsieur a intérêt de vouloir jouer sous la couette avant de m’apporter mon café, histoire que je ne sois pas grumpy, non mais !

cabaretdesire_787

Je ne sais pas, l’article date de l’année dernière, mais j’ai toujours cette impression que les femmes ne peuvent pas avoir envie le matin, ne peuvent pas sauter sur leur homme le matin juste car elles en ont envie.
Je ne sais pas, pour moi, le sexe du matin est un bon moment à partager, un moyen de bien commencer la journée (et en plus si tu joues et que tu arrêtes au moment culminant, tu es encore plus impatient(e) d’arriver au soir, sauf si l’autre te rattrape dans la salle de bain #horny)
C’est un moment privilégié, avant d’affronter la journée, un instant de douceur, spontané, un moment jouissif avant le café ! Et pas une mine à sexisme… M’enfin !

Et toi, tu es du matin ?

L’admiration

26 Mar

C’est pas quelque chose que j’ai souvent expérimentée. Je crois même que c’est vraiment la première fois que ça m’arrive.

J’ai toujours plus ou moins été intéressée intellectuellement par les gens. Par les gens intéressants quoi. J’aime apprendre des autres, j’adore quand les gens me parlent de leurs passions, de leur travail, même si j’y connais rien. Déjà parce que j’adore les gens passionnés qui me communiquent leur enthousiasme sans s’en rendre compte, mais parce que ça m’ouvre des champs que je ne connaissais pas, et qui bien souvent ne m’intéressent pas, donc que je n’aurais pas cherché par moi-même.

Pour mes amoureux-euses, c’est la même chose. Certains m’ont, pendant un temps, intéressés, j’aimais bien les entendre parler de leur dernière trouvaille ou de leur journée ou d’un livre, etc. Mais les gens avec qui je suis sortie ont tous le même défaut : ils ne s’intéressent pas aux mêmes choses que moi. Bon, en soi c’est pas forcément un mal, sauf que j’ai toujours senti que je les perdais quand je parlais de mes sujets favoris. Ou pire, qu’on était en total désaccord, et du coup c’était soit le clash, soit on évite le sujet. Vous aussi vous les connaissez ces sujets qu’on aborde pas avec tout le monde. Non? Politique, religion, ça vous parle mieux?

Et v’la t’y pas qu’un jour, je rencontre un (bel) homme qui, déjà, ne me laisse pas indifférente physiquement parlant. Sans faire partie des catégories beau-gosse-de-ouf-qui-fait-saigner-les-yeux il a un charme de dingue. Il sourit et là, on a perdu le Sha. Bref. On se retrouve à boire un café et me voilà en train de l’écouter parler. Je bois ses paroles comme si c’était la dernière goutte d’eau dans le désert. Il me parle des sujets que j’aime. Et on est d’accord. Ouf ! Il s’intéresse à moi aussi, me pose des questions. Y a de l’interaction entre nous. Du tac au tac, du rythme. Je suis intimidée. Moi et ma grande gueule, on se sent bien petites à ce moment-là. Je suis impressionnée. Complètement absorbée par ce qu’il dit que je trouve d’une justesse incroyable. Je me rends compte que, inconsciemment, mon corps se met en mode dragueuse (passage de main dans les cheveux, sourire Colgate, tête légèrement penchée sur le côté, voix plus grave que la normale, plus suave, bref, je me mets en position de chasseuse …).

Y a peu j’avais découvert que je pouvais m’intéresser à un homme intéressant sans y voir un intérêt personnel (genre « mec a sauter ») et là je me découvre complètement sous le charme d’un homme qui a juste parlé. Je veux dire qu’il ne m’a pas draguée, il ne m’a pas fait un plan séduction ou quoi, il m’a juste parlé (de politique en plus, y a plus glam’ vous admettrez!) et moi je craque complément. Au point d’en écrire un article !

Ça vous est déjà arrivé ou je suis bonne à enfermer?

Bise !
Mya0u

admiration

Peut-on tout se dire ?

24 Mar

Quand t’es en couple, t’as ce côté idyllique et tu te fais la promesse d’être honnête et de tout dire à ta moitié en espérant que la réciproque sera là.

Évidemment, quand tu penses à cette honnêteté, tu penses que garder un jardin secret pourrait être utile pour ta santé mentale mais bon.
Évidemment, quand tu penses à cette honnêteté, tu penses surtout que tu vas lui raconter ta vie, ton quotidien, que machin a des vues sur toi, que tu t’es fait draguer mais que t’aimes que ton demi etc.

Tu penses pas forcément au fait d’annoncer des choses désagréables. Comme, par exemple, que tu n’as pas envie de passer ton weekend avec elle-lui.
Comme, par exemple, que cette soirée tu la ferais bien tout-e seul-e.
Comme, par exemple, que tu n’as pas envie d’elle-lui.
Comme, par exemple, que tu es attiré-e par quelqu’un-e d’autre.

Bref, de toutes ces petites choses qui peuvent prendre des proportions apocalyptiques d’un seul coup d’un seul, surtout si tu t’y prends comme un manche pour l’annoncer.

Sans parler du manque de tact qu’on a tous plus ou moins dès qu’on est agacé, il faut bien penser que si ça commence à te peser, tu risques de lui claquer comme ça te vient sous l’énervement et faire plus de mal que nécessaire.

Il paraît qu’il faut tout se dire, d’autant plus dans ce genre de cas, mais comment faire pour pas blesser l’autre? Comment faire pour pas qu’elle-il pense que tu sonnes le glas de votre relation?

Je t’avoue que jusqu’à présent j’ai pas trouvé la solution. J’ai bien tenté d’aborder certains sujets de manière légère (par SMS, note mon courage), mais c’est franchement pas le plus simple. J’ai souvent pensé qu’un petit mensonge, c’était des fois pas si mal pour s’éviter ce qu’on pourrait appeler « une corvée » sans ruiner l’ego de ma douce moitié mais bon… Paraît que mentir c’est pas bien. (Mais c’est quand même pratique, genre « ah je peux pas ce soir j’ai une réunion » alors que je suis dans mon bain, m’voyez ?).

Mais je suis preneuse de vos conseils et idées, parce que je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas. Je sais aussi que certains d’entre vous sont plus doués que moi pour communiquer !

Alors dites-moi, comment vous faites, vous, pour dire à l’autre que vous ne voulez pas le voir, que vous le voulez pas de sexe, que vous ne voulez pas qu’il vienne avec vous au mariage de votre meilleur ami ?

Des bises !
Mya0u

180698732

Le porno pour femmes

21 Mar

Maintenant que les hommes savent, que nous, femmes nous regardons du porno, ils ont eu une idée encore meilleure que le Stabilo pour femmes…. le porno pour les femmes !

Le porno pour femmes, c’est un nouveau format, avec une autre photographie, des images beaucoup plus claires, un filtre doux, une petite musique, pas de scénario exagéré uniquement du naturel, certaines considèrent ce type de porno comme du porno classe et beau, et rien de vulgaire ou trop machiste apparemment humiliant.

Là, vous voyez le filtre blanc délavé, des filles naturelles, pas maquillées à outrance, sont en train d’aller retrouver leurs chéris pour une sieste crapuleuse, la petite musique douce commence, les gestes sont tendres, ils semblent presque amoureux ces deux-là, c’est beau, le rythme est assez lent -la douceur comprenez- même pour la fellation, on a l’impression qu’elle embrasse Ryan Gosling tellement elle profite et veut faire ça bien, il ne faut pas se presser pour le perfectionnisme.
En levrette, les mains du gentleman sur les hanches, il lève sa main….fessée ? Non, il lui caresse le dos. Humpf.

Moi, fan des films d’action et de fessées… Je suis restée perplexe.

cabaretdesire_787

Mais pourquoi du porno pour femmes ? Avant ça, les femmes ne regardaient pas de porno ? C’est purement commercial à mon avis.
La pornographie est un domaine très large, aussi large que les fantasmes sont possibles, il y a de tout, allant du soft amateur au SM en passant pas le complètement WTF (un peu comme le dernier article de Nina) donc pour moi ce type de porno n’était pas forcément nécessaire, ce qui ne l’était sûrement pas, c’était surtout de l’appeler : Porno pour femmes.

C’est comme si les femmes n’aimaient pas les fessées en levrette, le hard sex, qu’on leur agrippe les seins sauvagement, et les femmes, elles ne peuvent pas arriver chez leur homme nue sous leur trench ? Le pousser dans le canapé, ouvrir le pantalon et se mettre à genou uniquement pour une fellation car elles aiment faire cela ?

C’est penser que les femmes n’ont pas forcément les mêmes mœurs ou fantasmes que les hommes, les mêmes envies car elles sont délicates comme des fleurs, la théorie du genre touche aussi ce domaine ?
Et les hommes ? Ne peuvent-ils pas être doux et vouloir un peu d’authenticité dans le porno ? A croire que, Messieurs, vous êtes tous de grosses brutes qui nous attrapent les cheveux en levrette en nous appelant salope.

Le sexe fait vendre, mais en faire commerce avec le label « porno pour filles » ..je ne sais pas si c’est aussi vendeur de nous faire sentir si différentes… pourquoi pas du porno où Madame prend les choses en main ? Où elle agit ? Montre qu’elle aussi, elle sait baiser ?

Je tiens un concept, là, prochainement… maison de prod’ Boobizz !

Et toi, tu connaissais le « porno pour filles » ?

Les hommes et les seins

19 Mar

J’ai deux seins.
Je sais, tu m’envies.

Ils sont pas gros, mais après m’avoir complexée pendant des années, j’ai fini par les apprécier.
Et puis, j’ai eu des compliments dessus, alors ça aide, quand même.

La seule femme qui a véritablement compté dans ma vie les adorait. Elle les touchait tout le temps. Et comme c’était ma première relation seksouelle, j’ai supposé, innocemment, que c’était normal. D’ailleurs, j’adorais les siens aussi, je les glorifiais tant ils étaient (sont!) parfaits.

En fait, j’adore les seins des femmes. Outre le fait que je les trouve beaux à regarder, j’adore les réactions qu’ils ont. Cette manière de se dresser fièrement quand on les touche, les frissons que provoquent un souffle chaud dessus, la chair de poule qu’on sent sous les doigts. Bref. J’adore les seins.

Et puis je n’oublie pas que c’est une zone érogène. Chez homme et femme d’ailleurs. Alors jouer avec, c’est un peu mon credo dans la vie.

Mais voilà, je remarque que, malgré le fait que les hommes parlent de nos seins comme du Saint Graal, ils n’y touchent pas tant que ça. Si vous saviez le nombre de fois où je suis restée en soutif pendant une partie de jambes en l’air ! C’est vrai, les mâles ont tendance à se jeter sur mon entrejambe comme la misère sur le monde et à oublier que, bah y a pas que là que ça fait des trucs HEIN !

Je me souviens de l’ex (oui, encore lui) qui, un jour qu’il s’occupait plus de ma poitrine qu’en temps normal, m’a quasi provoqué un orgasme JUSTE EN LA TRIPOTANT !Je savais même pas que c’était possible, d’ailleurs.

Alors bon, je vais en venir à penser que ce sont juste les miens qui n’attirent pas vu que les gros nénés de Nina et de Twiggy sont plus palpés que les miens…

Du coup, je sais pas, c’est vous qui n’êtes pas si intéressés que ça ? C’est vous qui ne savez pas comment ça marche par là ? Ou ce sont mes seins qui plaisent pas ?

Bises
Mya0u

seins

%d blogueurs aiment cette page :