J’ai grossi, non ?

5 Fév

Chéri, tu trouves pas que j’ai grossi ?
Bébé, j’ai des grosses cuisses, non ?
Pfff, mes seins sont trop petits !
Roh ! J’ai vraiment un gros cul !

Vous pouvez modifier les parties du corps, remplacer « petit » par « gros », et inversement.

Oui, on est comme ça, nous. On n’aime pas particulièrement se regarder dans un miroir. Et puis, franchement, on a beau aimer le shopping, l’essayage est rarement une partie de plaisir.

Nous, on a des complexes.

Paraît que c’est typiquement féminin, mais j’en doute. C’est juste que nous on le dit, alors que les hommes le cachent. Qui ne s’est jamais trouvé trop grand, trop petit, trop gros, trop maigre, etc… ?

Le problème des complexes, c’est qu’on en vient vite à faire chier les autres avec. Tu comprendras bien que si je me trouve trop grosse et que tu m’invites au resto le jour où j’ai décidé de me mettre au régime, ça risque de poser problème.

Le pire dans tout ça, c’est qu’un petit détail devient vite une montagne, et que ce qui, à la base, était un « simple » complexe, devient une obsession et finit en manque de confiance en soi, en doute, en remise en question, en changements qui, s’ils n’aboutissent pas à la disparition dudit complexe, devient échec, dépression, etc.

« Comment faire? » vas-tu me demander.
Si c’est toi qui es complexé, rends-toi bien compte que ça ne mène à rien. Je suis du genre à penser que tout problème a une solution, et que si ton complexe est un problème, et bien t’as qu’à te sortir les doigts du cul pour changer ce qui ne va pas. Malheureusement, ce n’est pas aussi simple, car si beaucoup de complexes peuvent être gommés avec de la motivation (et du sport, si vous voyez ce que je veux dire), il faut aussi, bien souvent, un truc extérieur indépendant de notre volonté (genre du pognon, un bon chirurgien…). Et puis parfois on n’y peut carrément rien (genre pour la taille…).
Est-ce que ce complexe te gâche la vie ? Sans doute oui, c’est le principe même du complexe, mais est-ce que les autres le voient comme tel ? J’en doute.

Jolie transition pour mon second point : les autres.

Généralement, un complexe, c’est personnel, et surtout, ce n’est pas fondé, ou à peine. C’est genre un pet de cellulite sur le cul qui devient, aux yeux de celle qui le porte, une montagne de graisse. C’est une légère bosse sur le nez qui devient une malformation (« C’est un roc !… C’est un pic !… C’est un cap !… Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule ! » Cyrano. De rien pour l’instant culture).
Pourtant, on croit difficilement les autres. Madame lui dit qu’elle a de grosses fesses, Monsieur répond que non, qu’elle est parfaite. Sauf que Madame, bah elle y croit pas, ou juste deux secondes. Parce qu’avec son complexe de merde, Madame a plus confiance en elle, son ego s’est barré en vacances, et son truc c’est de dire « Monsieur n’est pas objectif, il m’aime, alors que moi je me vois telle que je suis », sauf que non. Madame ne se voit pas telle qu’elle est, c’est ça, un vrai complexe, et ça peut aller jusqu’à la (attention mot savant) dysmorphophobie (ce sont les gens qui ne se voient pas tels qu’ils sont et qui ont peur d’être moches et difformes).

Alors, est-ce que ta moitié a des raisons de te mentir ? Oui, certainement, pour ne pas te  blesser et parce qu’elle t’aime. Mais avec un peu de tact, on peut tout dire, même un « oui chérie t’as un cul comme une marmite ».

Mais nos complexes renvoient aussi les leurs aux autres .
J’y ai pensé l’autre jour car, oui, je suis complexée et je criais sur Twitter qu’il me fallait une solution pour mes jambonneaux (comprenez mes cuisses) que je déteste. Et là, d’un coup, j’ai mes pineco qui viennent me dire qu’elles sont grosses toussa, qu’elles c’est pire etc. Peut-être. Peut-être pas. Et sans doute qu’un complexe doit être pris de la même manière pour tous, y a pas de comparaison à faire. Alors oui, moi aussi ça me fait mal d’entendre un petit 36 me dire qu’il est gros, mais si lui le vit comme ça, j’ai juste envie de l’aider du mieux possible pour qu’il se sente mieux de la même manière que je serai là pour un 48 qui tiendrait le même discours.

Et maintenant je vais vous avouer un truc : tout le monde est complexé, et pas que physiquement. Quand on a parlé de cet article avec la team Boobizz, Nina et moi-même l’avons dit : nous sommes complexées. (Nina : je suis LE complexe même.) Et Twiggy a dit « moi non, sauf mes genoux » donc y a quand même un complexe même s’il n’est pas (encore) vu comme tel (et now elle doit me détester d’avoir écrit ça).

Du coup, j’ai bien envie de crier A MORT LES COMPLEXES ! Mais faut d’abord que je m’occupe des miens !

Et toi, t’es complexé ? De quoi ? Tu gères comment ?

Complexe-poid-regime

Des bises,
Mya0u

 

Publicités

3 Réponses to “J’ai grossi, non ?”

  1. moudubou 05/02/2014 à 10:30 #

    J’suis pas du genre à me lamenter sur mon sort, donc quand je me trouve pas bien, je fais quelque chose. Depuis mon recentrage alimentaire, j’ai perdu 12kg. En gros je mange plus qu’avant, mais mieux, du coup, je perds du poids. Quand j’ai la dale, je mange des yahourts ou des fruits, plutôt que des gâteaux ou du chocolat (suivez mon regard)… Je mange plus d’aliments fibreux (lentilles, riz complet, pâtes semi-complètes). Terminé les jus de fruit! Je mange des fruits! J’étais déjà pas très sucre, mais là, ils ont presque disparu. Grosse réduction sur l’alcool et les trucs hypercaloriques genre croissants ou galette des rois.

  2. phedree 05/02/2014 à 11:52 #

    Avant, j’étais énormément complexé mais je mangeais n’importe comment et j’avais BEAUCOUP de kilos en trop. Depuis, j’ai revu mon alimentation et perdu 40 kilos. J’ai encore des complexes, toujours 10 kg en trop mais je suis fière de moi et je ne me trouve plus difforme. Je pense que pour se sentir belle, perdre du poids en toute sérénité, il faut avoir quelqu’un derrière, pas forcément pour nous pousser mais au moins nous encourager, nous dire que nous sommes belles, quoi qu’on en pense et même si on n’y croit qu’a moitié, ça aide à garder le cap et à se sentir bien. :)

  3. Lilitu (@Kuriane) 09/02/2014 à 20:49 #

    Plus jeune, j’étais TRES complexée,au point de m’interdire à porter des robes car  » c’est pour les minces », pas de t-shirt non plus pour ne pas montrer mes gros bras , haha.
    Et puis, je sais pas trop comment, j’ai évolué, je crois que c’est grâce aux hommes, c’est con hein mais bon, je me suis rendue compte que je plaisais, malgré tout ça.
    Alors maintenant ,j’ai toujours des petits complexes : mon ventre, ou mon cul, mais bon, ça ne me pourrit pas la vie^^ et puis avec le sport p etre qu’un jour je serais pleinement satisfaite de mon corps haha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :