Nos vies de libertins

8 Jan

Nous avons déjà abordé le sujet du libertinage dans cet article (que je vous incite à lire si ce n’est pas déjà fait), mais je pense qu,e comme vous êtes des petits curieux, l’idée d’une interview n’était pas idiote (et aussi parce que vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et à réagir à ce type de sujet sensible)! Pour celle-ci, nous avons deux points de vue, l’un masculin, l’autre féminin, qui se complètent ou s’affrontent, se rejoignent ou diffèrent, mais devraient vous permettre de vous faire une bonne idée de la chose ! (Le « E » c’est pour Elle, le « L » pour Lui,  vous pourrez vous y retrouver !)

Libertin(e), c’est quoi pour vous ?
E : C’est une liberté qu’on devrait tous avoir : la liberté de choisir, sans avoir à renoncer.
L : YOUUUUUUUUUUUHOUUUUUUUUU … mais aussi comment parvenir à ne plus se préoccuper de certains problèmes pour s’en créer d’autres. C’est être une étincelle d’envie pour ses amis et un pervers pour ses amies. C’est être une tentation pour les femmes qu’on rencontre et un enculé pour celles qui me catégorisent sans chercher à me connaître. C’est profiter de la vie, au détriment du regard des autres. Et beaucoup de choses encore qui ne me viennent pas à l’esprit mais qui sont là au quotidien. En tout cas pour moi, et c’est ma façon bien personnelle de le vivre, ce n’est pas aller en club échangiste ou autres clichés du genre. C’est simplement rencontrer des personnes avec qui partager des moments agréables.

Et au quotidien, ça se gère comment ? Y a-t-il des règles que vous respectez ou imposez ?
E : Ça dépend des couples je pense, personnellement je l’ai toujours bien géré (je crois…). Pour ce qui est des règles, c’est un peu aller à l’encontre de la liberté que d’en imposer, mais il y en a. J’en ai eues, des imposées, pas de bisous, pas de suivi, pas de câlins, qu’avec des femmes etc. et je ne les ai jamais respectées, les gens ont beau n’être « que » des plans cul à mes yeux, ils sont des êtres humains, je les respecte en tant que tels, sinon je prends mon vibro et basta.
L : Au quotidien c’est à la fois magique et le bordel. Il faut pas croire que tout est tout rose. Ma moitié m’a d’ailleurs imposé des règles pour l’aider à mieux vivre cette situation, étant elle-même jalouse, possessive et loin d’être aussi libérée que je le suis malgré un début de relation assez conformiste. Ce n’est qu’après un an passé à ses côtés que mes envies se sont réveillées. La mise en place de règles, après de longues conversations a été le moyen de me laisser un peu de liberté tout en la rassurant. Je ne pouvais par exemple pas dormir avec mes rencontres ou encore aller au cinéma avec. Je ne vais pas en faire l’énumération, vu que c’est à chacun de trouver comment vivre son couple mais pour nous, ça été pendant longtemps une sécurité pour éviter les disputes et les dérives de mon côté. Aujourd’hui, en théorie je n’ai plus de règles (après 3 ans) mais malgré tout je sais que ces interdictions / obligations planent toujours au-dessus de moi. Je sais que malgré le fait que je sois totalement libre, certaines choses peuvent la blesser. Maintenant, à moi de voir ce que je peux et veux faire tout en pensant à elle. Qui aurait cru qu’en étant libre je pourrais être finalement aussi cadré…

Dans un couple, vous estimez que c’est faisable ou plutôt casse gueule ?
E : C’est faisable, évidemment. Mais ça peut être casse gueule. Disons que, si le couple bat de l’aile, ça risque d’imploser plus vite, mais ça peut aussi être un moyen de relancer l’étincelle.
L : C’est faisable et donc très casse gueule. La seule chose que je puisse dire, à moins de commencer directement votre relation de manière assez libre, c’est que le plus important est la communication dans votre relation. Oui oui … un jour je lui ai dit : « Ecoute mon coeur, j’ai envie d’aller voir ailleurs »

Quels sont, selon vous, les + et les – d’une relation libre ?
E : Les plus, c’est la liberté, la confiance mutuelle, la communication qui en découle et la sensation d’être soi sans avoir à se cacher. Les moins, c’est surtout la réaction de l’autre. Ça dépend vraiment du couple, si les deux sont libertins ou non, etc.
L : Pas de plus, pas de moins, uniquement ce que vous en ferez. Ca peut tuer votre couple ou complètement l’épanouir. Pour nous il y a eu des hauts et des bas, ça nous a rapprochés et éloignés à plusieurs reprises, mais dans le fond je me demande si c’est vraiment dû à notre liberté et pas plutôt tout simplement au fait qu’on soit un couple comme les autres, avec une singularité.

Est-ce que les libertins ont une notion de fidélité ?
E : Bien sûr ! Je suis fidèle de cœur, je ne reste pas avec une personne dont je ne suis pas amoureuse, donc si je suis avec cette personne, c’est que j’ai de l’affection pour elle, et que je partage quelque chose, de la complicité, des rires, du quotidien.
L : Oh oui ! Sentimentale et non pas sexuelle, en tout cas je le vois comme ça. Sexe et sentiments c’est aussi bien dissociés pour les unes que liés pour elle. Ne pas tout mélanger c’est ce qui compte le plus. Il faut arrêter avec ces idées surannées qui ne tiennent plus que par la morale de nos grands-parents. Moi je suis fidèle et je vais voir ailleurs. En revanche je connais énormément de personnes fidèles qui portent une belle paire de cornes ;) il est où, l’intérêt ?

Que pensez-vous de ceux qui disent qu’être libertin est un simple prétexte pour baiser sans culpabilité ?
E : Qu’ils ont raison en grande partie. Parce que oui, je suis libre de coucher à droite et à gauche, que je n’ai pas la culpabilité qui va avec, mais c’est aussi et surtout un moyen de ne pas avoir à trahir la personne avec laquelle on est puisqu’elle sait. Pour moi la fidélité n’existe pas sur le long terme (et parfois le court…), donc il n’y a jamais de réelle confiance, comme si on attendait que la bombe explose. Là, il n’y a pas d’explosion, il n’y a pas de bombe, tout le monde le sait.
L : Qu’ils n’ont pas tort xD mais qu’ils sont jaloux s’ils ne pensent que ça ;) Plus sérieusement, je pense qu’ils ne prennent pas le temps de comprendre ce mode de vie, de poser les bonnes questions et d’écouter les réponses que je peux leur apporter. Lors de ce genre d’échange, la plupart croit que j’essaie de les « convertir » (si tu es une fille il y a 99% de chance que oui ;) ) alors que je cherche juste à répondre à leurs interrogations.

Et de ceux qui n’osent pas s’y mettre par peur de perdre l’autre ?
E : Je pense que tout le monde peut être libertin, le truc c’est de se greffer une paire de couilles et de s’assumer, et c’est là que c’est compliqué, parce qu’il faut l’aborder le sujet… On ne perd pas l’autre parce qu’on est libertin ou qu’il est libertin, on perd l’autre quand l’amour n’est plus là, quand le couple ne tient pas, et ça aurait été le cas qu’on soit libertin ou exclusif.
L : C’est une possibilité, mais je pense surtout que s’ils n’osent pas s’y mettre, du moins en parler, c’est qu’ils ne sont pas sûrs de leur couple.

Avez-vous eu des relations « sérieuses » avec des non-libertins ? (Si oui) Comment on gère ? On impose ? On propose ? On oublie ?
E : Oui. On gère mal, enfin, je gère mal. Je ne suis pas infidèle dans le sens où je veux baiser tout ce qui remue, j’aime juste avoir le choix, être libre de le faire si j’en ressens l’envie ou le besoin, et dans un couple exclusif c’est pas un choix, c’est imposé. Et plus j’ai de limites, plus je les repousse, comme une enfant. Je l’ai proposé à certains, j’ai eu des refus (beaucoup) qui bizarrement ont fini par me tromper (le comble !), j’ai eu des acceptations qui se sont plus ou moins bien passées, toujours ce problème de règles imposées qui me chiffonne même si je comprends que ça rassure quand même.
L : Pourquoi elle n’arrive que maintenant cette question … vous l’aurez compris, ma compagne (ça lui fera plaisir que je l’appelle comme ça, tient ^^ ) n’est pas particulièrement « libertine » donc on en parle et on gère à notre manière.

La jalousie existe-t-elle dans un couple libertin ? La possessivité ?
E : Ah ah ! Oui, ça existe. Je le suis, autant jalouse que possessive. Je ne suis pas jalouse que l’autre baise à droite à gauche, je suis jalouse des liens qu’il peut créer avec d’autres. Finalement je suis comme tout le monde : j’ai peur de le perdre, mais à cause d’un coup de cœur, pas d’un coup de bite.
L : Oui et oui, se référer à la question précédente xD Il m’arrive à moi aussi d’être jaloux mais chut … il ne faut pas lui dire.

Vous pensez qu’être libertins est une façon de combler quelque chose pour vous ? (en vous ou dans vos couples ?)
E : Je me lasse vite, donc c’est vrai que ça comble le problème de monotonie sexuelle qu’on peut trouver parfois. Ça comble aussi le manque de confiance en moi que j’ai, c’est évident. Mais ce n’est pas pour ça que je le fais, c’est parce que je déteste qu’on m’oblige à faire quelque chose. La vie, la société m’en imposent déjà assez comme ça, je pense que la personne que j’aime n’a pas à le faire, j’accepte les gens comme ils sont, j’estime que la réciprocité doit être là, encore plus dans un couple.
L : Chacun ses raisons, moi j’avais juste envie de découvrir le monde .. enfin du monde :p . Cette question me fait penser à une bien plus indiscrète qu’on me pose souvent : « Mais ta copine ne te satisfait pas ? » … Bah si … Plus que vos femmes ;)

Libertins, c’est pour la vie ou juste une passade ?
E : Pour la vie. Parce que ce qu’il faut bien dire, c’est qu’en tant que libertine je ne baise pas à tout va, je choisis, comme je l’ai répété 50 fois avant, j’ai le choix. Et bizarrement le fait de n’avoir aucune limite ne me pousse pas à me taper un nouveau mec ou une nouvelle nana tous les jours. Ça m’est arrivé de ne pas le faire pendant des semaines, voire des mois, parce qu’à ce moment là je n’en avais pas envie tout simplement. Libertin, ça veut pas dire que tu dois baiser tout le temps quoi.
L : Franchement j’aimerais aussi savoir. Ca ne dépend pas que de moi, alors nous verrons bien.

Des conseils à donner à nos lecteurs qui voudraient suivre votre voie ?
E : Soyez honnête, avec vous-même, avec l’autre. Ce qui tue un couple c’est le mensonge. Ne vous prenez pas la tête, le sexe est un jeu. Soyez libres d’être qui vous êtes réellement, ne jugez pas les autres (parce qu’ils sont libertins, ou exclusifs, ou polyamoureux, ou polygames…), vivez pleinement, aimez pleinement, et profitez de tout ce que la vie peut vous apporter. Soyez libres !
L : COMMUNIQUER !!! N’essayez pas d’être au four et au moulin non plus, gardez en tête que celle que vous aimez est prioritaire sur toutes / tous (je vous laisse convertir tout le reste du texte pour les bi / homos xD) Et surtout surtout protégez- vous bordel !

Je tiens à remercier les interviewer et je vous laisse leur poser des questions et nous donner votre avis dans le respect de tous.

libertin

Des bises,
Mya0u

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :