La fin des haricots

9 Déc

Tu sais, quand tu es en couple avec au moins une autre personne que toi-même et tes objets vibrants, parfois, tout va mal, subitement. Et plutôt que te morfondre dans le pot de B&J cookie dough (que je trouve immonde, au passage)(1), tu vas dire à ton aimé(e) que c’est la fin (des haricots).

Les ruptures, on connaît tous, je pense, et je vais pas me ré-étaler dessus (va lire ici si tu veux mon article sur le sujet). Je vais me concentrer sur comment rompre. Parce qu’au fond, ça arrive aussi qu’on soit celui ou celle qui casse. Et il y a donc plusieurs manières de faire, de la plus « classe » à la plus « connasse ».

Le SMS : Depuis qu’on a tous un téléphone qui fait grille-pain-téléviseur, on largue par SMS. (et on se met en couple par SMS aussi d’ailleurs). Bien sûr, plusieurs manières d’amener la chose. Du « J’te quitte connasse ou connard », au niaiseux plein de « Je suis désolé(e) (…) mais euh… je crois que euh… enfin… tu comprends… euh… » en passant par les merveilleux « Je te trompe avec ton ou ta meilleur(e) ami(e) depuis le début ». L’avantage ? Tu peux réfléchir à ta connerie avant de l’envoyer, écrire de belles phrases à faire pâlir de jalousie Shakespeare. Et, point important: tu ne te prendras pas le revers de ton message dans la face. Enfin, si, sûrement, mais par SMS aussi. Du coup ça va, tu as pas mal à l’oeil parce que tu auras pris un pain dans la face. Et, capital : tu échappes aux pleurs larmoyants et morveux de ton ex-demi. Ca, c’est pas mal. Faire le mouchoir humain, c’est nul.

Le mail : Un peu pareil, en moins instantané, et dans lequel tu as plus tendance à t’étaler et blablater.
Idem la lettre. Sauf qu’avec les incompétents de La Poste, t’as toujours un risque que la lettre se perde.

Le message sur ton réseau social préféré : Que ça soit sur ton mur Facebook ou en tweet (mais avec un . devant ton @pseudo, histoire que tout le monde le voie(2)) clairement, ça pue. Simplement parce que c’est public. Parce que ta mère et la sienne vont « liker » le message, ses ami(e)s vont te lyncher, etc. Le public, c’est mal.

La notification « Votre mec vient de se déclarer célibataire » sur Facebook. Suivi de Votre ex-mec est maintenant en couple avec Grosse connasse : Les couples Facebook, ma passion. Le truc, c’est d’être en couple avec sa meilleure amie, à vie. (ou son jumeau, ça marche aussi.) Par contre, si tu atteins le « je me mets en couple avec moi-même en créant un 2nd compte à mon nom exprès pour », ça craint. Beaucoup. J’sais pas, mets-toi en couple avec ton chat, c’est moins pire.

Le messager : Que ça soit ton meilleur pote ou le sien, c’est mal. Déjà, on est plus au collège pour avoir besoin d’un messager qui déclare à ta place ta flamme à ton coup de coeur de sixième, mais en plus, comment tu peux être sûr(e) de ce qu’il ou elle va dire ? Pour éviter le retour de flammes, je dis pas, ça marche bien. Ah, point positif pour l’être largué(e), il ou elle aura une chance de se faire ton ou ta meilleur(e) pote après la mauvaise nouvelle. Mh, non. Ca n’arrive pas.

Faire le mort : Un grand classique chez les fainéants. Il faut juste disparaître. Au moins tu échappes à tout : l’argumentaire du « pourquoi je te quitte », les larmes et les insultes. Même ! Si tu es suffisamment talentueux, et je sais que tu l’es, c’est ton demi qui finira par te larguer, parce que merde, vous vous voyez plus, « tu agis bizarrement depuis quelques jours », etc. Double pratique !

L’ami qui en sait plus : Ca c’est un peu le pire. Tu marches dans la rue, tu croises un ami commun, et lui de te dire « Oh, j’ai appris que tu n’étais plus avec Machin-Bidule ! » « Ah ? »

Le Post-it : Rien de tel qu’un petit carré jaune avec un gribouillis qui annonce « j’te quitte ! Pense à sortir la poubelle. » le matin au réveil pour passer une bonne journée.

Le ou la mettre devant le fait accompli : Se pointer avec le ou la nouveau(elle) devant ton futur ex-demi. Si tu aimes l’ambiance bon enfant, avec des rires et des confettis, fonce !

Le coup de téléphone : Nettement mieux que toutes les suggestions précédentes…Mais… Ce qui est mieux, c’est que tu parles vraiment à la personne. Sauf en cas d’éloignement extrême, autant voir la personne et lui dire de vive voix. Tu échappes un peu aux pleurs (enfin à la morve surtout) au téléphone, ainsi qu’aux représailles immédiates. Mais quand même, le dire, en face, c’est ce qui reste le mieux. Le moins pire on va dire.

Le dire, en vrai : à mon sens c’est la seule véritable façon de quitter quelqu’un. Que ça morve à mort et que ça crie. Il paraît qu’il y a un truc qui s’appelle le respect. Il paraît. Et il me semble que prendre le temps de le dire vraiment à son demi qui va devenir ex-demi(3). Sinon, je ne pense pas qu’il y a une manière de faire. Rompre, c’est toujours un peu nul, quel que soit le côté duquel on se place.

(1) Mais si la marque veut nous sponsoriser, j’adore les autres parfums. Faites péter les glaces. Merci.
(2) Oui parce que sinon, si tu suis pas les deux discuteurs, tu vois pas les mentions que font les gens, sauf si tu commences ton tweet par « .@pseudo ».  C’était l’instant « Twitter pour les Nuls ».
(3) J’ai cherché un jeu de mot avec pinte, j’ai pas trouvé. Déception.

rupture

Nina

Publicités

Une Réponse to “La fin des haricots”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les choses à ne pas faire après une rupture | Boobizz - 24/01/2014

    […] c’est la fin des haricots et dans quelques temps tu connaitras peut être la nostalgie de l’ex mais en attendant, te […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :