Maman a tout prix

16 Oct

(C’est Nina qu’a choisi le titre, on savait pas quoi mettre alors pardon hein)

J’ai connu mon mari à 19 ans. J’étais jeune (je le suis toujours !) et j’étais très impressionnée par cet homme de 8 ans mon aîné qui voulait tout m’apporter sur un plateau d’argent.
A 19 ans, je sortais tout juste du lycée mon bac en poche, et la seule chose que je voulais c’était une famille. Je voulais cet homme, ce mariage, mais surtout je voulais des enfants, condition sinequanone à la réussite de notre couple.

A 19 ans, on s’imagine qu’il suffit d’arrêter son contraceptif et de regarder l’autre dans le blanc des yeux pour se retrouver avec un ballon de basket à la place du ventre. Sachez que ça ne marche pas comme ça.

J’ai eu 20 ans, et toujours rien. C’est normal, qu’ils disaient les toubibs, on s’inquiète qu’après une bonne année sans résultat. Et puis j’ai eu 21 ans. J’ai changé de gynéco et me suis tournée vers un spécialisé pour les soucis de fertilité, je le savais, je le sentais au fond de moi, y avait un souci quelque part, c’était pas normal.

Le combat a commencé.
Vous connaissez les courbes de températures ? Tous les matins, à la même heure, sans mettre un pied par terre, s’enfiler un thermomètre et noter ce qu’il indique. Tous les jours. Pendant 3/4 mois. Je n’en pouvais plus. Les courbes servent à voir les piques d’ovulation (parce que la température augmente le lendemain de l’ovulation). Tiens, le gynéco dit qu’y a un ovaire feignant, mais rien de bien méchant, juste qu’il ovule quand il veut. SUPER. On fait des tests au mari, il doit se branler dans un pot. Quand il est stressé, les spermato ont tendance à pas être présents, sinon, ils sont au taquet. Bon, bon, bon.

On va vérifier les trompes, au cas où. Alors on fait des échos, et j’ai la très grande joie de devoir subir une hystérographie. C’est génial. Concrètement, on vous colle un liquide fluo dans l’utérus (dans L’UTÉRUS pas dans le frifri, donc faut passer la cloison utérine, par là qu’il sort le bébé, c’est, genre, comment dire, SUPER DÉSAGRÉABLE). ‘Pi genre le mec me dit « regardez pas l’aiguille c’est mieux » ouai, sauf que comme t’es allongée sur une table (froide) de radio, t’as le reflet au-dessus de ta tête. J’étais pas super à l’aise je vous avoue… Et donc il me colle son produit de merde et on le regarde via radio se balader dans mon moi. J’ai mal, mais juste à un moment. Une trompe un peu bouchée, débouchée par le produit qu’ils m’ont dit, maintenant roulez roulez allez vous faire sauter pour faire des bébés. Koul.

J’ai 22 ans et toujours pas d’enfant. Alors on me donne des médicaments pour booster l’ovulation. J’ai de l’acné comme à mes 16 ans, je suis de mauvaise humeur, je gonfle comme un ballon et je me pense en cloque tous les mois. Génial. Je dois faire des échos tout le temps, me faire palper de tous les côtés… Mais aucun résultat.

Psychologiquement, je crois que j’ai vraiment touché le fond du fond. 3 ans d’essais et rien. Personne ne sait vraiment pourquoi d’ailleurs. Les relations sexuelles sont devenues une corvée, baiser sur commande pour concevoir, le mari en a marre, moi aussi. Je lui en veux, je crois, de pas tenir sa promesse bien que je sache qu’il n’y est pour rien. Il m’en veut aussi, je le sais, mais ne le montre jamais. On s’évite, je rentre tard du taff, il sort le week-end, c’est mieux que d’affronter la réalité. Tout se désagrège, on devient des colocs qui baisent tous les 2 jours en se forçant. Je ne vois le sexe avec lui que comme le moyen d’avoir un enfant. Lui aussi. On ne se dispute pas, on ne se parle pas non plus. Jusqu’à ce dimanche soir où tout s’arrête. L’essai de trop, l’échec de trop. Oh on avait d’autres problèmes, hein, n’allez pas croire, mais peut-être qu’on aurait eu une raison de les surmonter…

Je vous ai raconté ma vie, clairement. Mais je crois qu’à bientôt 28 ans, maintenant que je cris haut et fort que je ne veux pas d’enfant (c’est plus facile qu’avoir à s’expliquer), j’avais juste besoin de vider mon sac pour tourner la page de cette ancienne vie.

grossesse

Des bises,
Mya0u

Oubliez pas le concours pour nos z’un ans !

Publicités

16 Réponses to “Maman a tout prix”

  1. Louisette 16/10/2013 à 10:09 #

    #grammar nazi on#
    on dit plutôt des « pics » d’ovulation, non?
    #grammar nazi off#

    Très touchant comme témoignage!

  2. muscletech 16/10/2013 à 10:19 #

    je suis entièrement d’accord, très touchant !

  3. scarletttanager 16/10/2013 à 10:31 #

    C’est exactement mon histoire. Parfois j’en ai terriblement envie (ben, je suis une gonzesse, quoi, et j’ai 27 ans).
    J’ai tout arrêté, je ne vois même pas de gynéco, de médecins…

    • Mya0u 16/10/2013 à 10:56 #

      J’ai tout lâché aussi, je me dis que si ça doit venir ça viendra mais qu’il est hors de question que je revive ça.
      Je te souhaite de l’être parce que, merde, t’as fait des trucs pour donc ça se mérite (alors que d’autres tombent en cloque tous les matins sans faire exprès tsss)

      • scarletttanager 16/10/2013 à 11:07 #

        Ouais ça me tue. Ce truc de faire des enfants parce qu’il faut en faire, parce que c’est comme ça. Ou ces nanas qui en ont déjà trois, mal élevés, mais qui veulent « le quatrième de la fin ». JE DEVIENS AIGRIE en plus xD

        • Mya0u 16/10/2013 à 15:27 #

          Pareil ! Et quand toutes mes copines pourrient leurs murs facebook avec les photos de leurs mômes, ça me rend dingue… Tellement de choses auraient été différentes si ça avait marché… Mais bon !

          • scarletttanager 16/10/2013 à 15:56 #

            On n’a qu’à en adopter un ?
            Sans rire, j’ai deux amies lesiennes qui viennent de se marier et d’avoir un petit garçon. Je les adore, et je suis la plus heureuse pour elles, mais je ne peux m’empêcher de me dire « mais putain, même DEUX FEMMES peuvent avoir un gosse de nos jours bordel de merde, et moi je suis en couple avec un homme qui a du sperme et ça pourra jamais, c’est injuste scrogneugneu !!! ». C’est con non ?

            • NinAnthea 16/10/2013 à 15:58 #

              Si un jour j’ai des enfants, je vous les donne, promis ! Ça me fait plaisir ! (Et puis moi les gosses… Berk!)
              <3

            • Mya0u 16/10/2013 à 16:49 #

              Con, non, c’est normal. Je réagis pareil, pourtant je suis pas du tout quelqu’un d’envieux, mais y a des sujets sensibles.
              Quand j’essayais, une pote est tombée enceinte. Elle est plus jeune que moi et en avait déjà un. Depuis elle en a 5… 5 à 26 ans… Ça me tue. J’en voulais juste un moi, un seul, un petit nous… Adopter c’est différent, tu le portes pas, une insémination par contre…

              • scarletttanager 16/10/2013 à 16:52 #

                Hum, porter un enfant qui viendrait de l’ovule d’une autre femme me pose problème (et puis v’là les démarches à effectuer). Moi ce que je voudrais, c’est pas forcément un enfant, c’est juste pouvoir en avoir. Faire partie de celles qui peuvent choisir.

                • Mya0u 16/10/2013 à 17:06 #

                  Tu peux pas du tout ? Enfin je veux dire, t’as pas d’ovules pour une fécondation in vitro ?
                  Oui, je te rejoins, et ça vaut pour tout, je veux être libre d’avoir le choix.

  4. Lilitu (@Kuriane) 16/10/2013 à 13:28 #

    Pouet!
    J’avais juste envie de faire des <3 <3 <3 <3 <3 <3 à Sha !

  5. Lilith 16/10/2013 à 13:57 #

    T’es touchante tu le sais ça ?

    Alors moi aussi, meuf, j’ai envie d’enfant(s). A 19 ans, je ne comprenais pas quand une amie me disait qu’elle s’en foutait, que même si elle avait pas de mec, elle ferait un enfant seul quand le temps sera venu (parce qu’elle voulait avoir des enfants jeunes). Je ne comprenais pas qu’on veuille s’infliger ça. Et plus le temps passe plus je comprend (Putains d’hormones) : si on n’a pas besoin d’un mec pour ouvrir un pot de confiot’, on n’en a pas besoin pour élever un gosse qui sera probablement aussi heureux que si ces parents s’engueulent tout le temps. BREF.
    Pour l’instant, il n’est pas question d’avoir de gosse. C’est trop tôt. On verra dans quelques années.

    Et sinon. Question con. Mais… ya pas une histoire de compatibilité des personnes aussi ?

    • Mya0u 16/10/2013 à 15:29 #

      C’est que dit mon gynéco.
      A savoir que comme j’ai un rhésus négatif, je risque de faire des fausses couches si le père est positif (mon corps attaquant le fœtus s’il est positif). Toujours est-il que j’y pense, en faire un toute seule, quitte à aller à l’étranger pour ça.

  6. Djib 16/10/2013 à 20:27 #

    Yo. Point de vue perso d’un mec (oula^^). Ma mère m’a eu à 18ans. Elle voulait un gamin, elle l’a eu (après vlà le mec aussi). effectivement, s’il est besoin d’un géniteur il est moins besoin d’un père (qui est substitué par autre chose, genre gd père etc…). Mais ça n’a pas été facile pour ma mère, et je lui tire mon chapeau.
    L’adoption yen a dans la famille aussi, tu portes pas ton gosse mais ce fut un tel parcours de warriors pour ramener les enfants que ça devient tes mômes (même si mon cousin et ça frangine sont noirs et moi blanc, ben c pareil^^).
    Après, c perso, mais je veux pas d’enfant pr le principe d’en avoir et que-ça-serait-normal-à-ton âge-et-vu-ta situation-que-tu-t’y mettes… g eu la chance d’avoir une mère seule et adorable, j’aurais pas apprécié d’avoir un couple de parents qui s’engueulent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :