Je crois que je ne t’aime plus…

9 Oct

Tu auras peut-être, toi aussi, fredonné la chanson de Cali (si tu ne vois pas de quoi je parle, clique et écoute)

On parle souvent sexe, on parle souvent couple, mais si y a un truc dont on parle pas trop, c’est la rupture.

Y a plusieurs façons de rompre, plusieurs raisons de rompre, et, en soi, on nous demande pas vraiment notre avis. Mais, autant larguer ton mec parce qu’il t’a trompé c’est facile, autant le faire parce que tu ne l’aimes plus, là, faut du level.

Y a plusieurs étapes pour une rupture pour cause de je ne t’aime plus.

Étape 1 :  la prise de conscience.
Y a pas forcément plus d’engueulades que d’ordinaire, y a pas forcément de blasage de voir la gueule de l’autre, y a pas forcément de changements, en fait, sauf en nous. Ça s’amorce doucement, c’est souvent pour ça qu’on ne le voit pas venir d’ailleurs, et aussi pour ça qu’on a tant de mal à le reconnaitre.

Quand j’ai demandé comment on savait qu’on était amoureux, on m’a répondu « les papillons? », et oui, effectivement c’est un signe, les papillons dans le ventre, l’anxiété à l’idée de se voir, le temps passé dans la salle de bain, l’impression de ne jamais être assez bien, le sourire en coin, niais, qui s’accompagne parfois de rougeurs aux joues, l’envie de se parler, tout le temps, l’envie de s’annoncer au plus vite le moindre changement de vie etc. mais quand vous êtes en couple depuis un certain temps, tout ça, ça n’existe plus vraiment. L’habitude a pris le dessus, le quotidien, et, par conséquent, ces signes-là ne sont plus là. Ça ne veut pas dire pour autant qu’on aime plus l’autre, et c’est pour ça que c’est compliqué de voir que non, je ne t’aime plus.

Parce que l’amour c’est aussi la passion, mais la passion aussi peut s’essouffler. Parce que l’amour se transforme parfois, en amitié, en colocation, en affection, mais plus en Amour. Personnellement, j’ai toujours eu du mal à me rendre compte que je n’aimais plus. Mes déclics venaient des autres. Quand je commençais à regarder plus facilement l’herbe du voisin, quand je commençais à m’attacher à d’autres personnes etc. mais le plus simple c’était quand je me demandais comment je me voyais dans un an, cinq, dix. Est-ce que l’autre était là? Est-ce que je m’imaginais une vie sans lui? Si je pouvais dire « oui, ce sera difficile au début, mais je peux avancer seule » alors c’était foutu, je n’aimais plus, ce n’était plus mon cœur qui répondait mais mon cerveau, ma logique, plus mes sentiments, donc les sentiments n’étaient plus là.

Étape 2 : préparer l’annonce.
Parce qu’on balance pas ça comme ça. Non, je t’assure, même si on aimerait tous se débarrasser de la chose fissa, on peut pas. On sait qu’on va devoir s’expliquer, tu peux pas te casser sans prévenir, ça se fait pas. Mais quand tu romps, l’autre demande toujours pourquoi. Et, étrangement, ça fait aussi mal que ce soit parce qu’il y a quelqu’un d’autre ou parce qu’on n’est plus aimé. Clairement, c’est comme un pansement, faut l’arracher d’un coup. Faut pas attendre, quand tu veux quitter l’autre, parce que tu vas trouver 36.000 raisons de rester. Si tu penses que rester en couple avec quelqu’un que tu n’aimes pas/plus ce n’est pas grave, je t’en prie, fait! Mais perso je ne peux pas, par respect pour l’autre, comme pour moi, comme pour les souvenirs que je veux garder de cette histoire (parce que quand je n’aime plus je deviens une teigne, moins de patience etc. et on va finir par se taper dessus…). Tu vas peut-être vouloir peser le pour et le contre. Est-ce une bonne idée ? Là encore, c’est à toi de voir. Je dirais oui et non (ce qu’il y a de bien avec les avis tranchés, c’est que ça relance le débat (dédicace Kaamelott)). Tout dépend des questions que tu te poses, si c’est un « serais-je plus heureux sans elle? » je dis ok, si c’est « vais-je m’en sortir financièrement sans lui? » là, non. On n’hésite pas non plus sous prétexte que ça va faire mal en face, parce que c’est inévitable, même si l’autre est d’accord avec vous, le changement ça fait chier.

Étape finale : l’annonce.
Non, on ne commence pas par un « il faut qu’on parle ».
Non, on ne glisse pas un « j’aimerais qu’on reste amis ».
On y va cash, ça sert à rien de tourner autours du pot (ma technique? « Je pense qu’il vaut mieux qu’on arrête là » et je développe en fonction de la réaction). Si tu espères que ça prenne 5min, je te le dis, tu te touches. Ça risque de durer même la nuit complète, mais une rupture ça ne se bâcle pas. Parce qu’on ne gâche pas la fin d’une histoire d’amour (déjà) et parce qu’on fait pas sa pute, on prend le temps de mettre les choses à plat pour que l’autre puisse rebondir plus facilement, on lui doit bien ça. Ça veut aussi dire qu’on fait pas ça par SMS, téléphone, mail, Skype, Facebook, Twitter ou que sais-je encore, on se greffe une paire de couilles et on y va pour un face à face. Certains vont penser que c’est plus facile de faire en sorte que l’autre vous haïsse (je te trompe avec ta mère, on va vivre dans le Larzac élever des chèvres), mais non, rien ne vaut l’honnêteté. C’est plus facile de tourner la page en ayant conscience des tenants et des aboutissants, qu’en se noyant dans la haine.

Voilà, j’espère que mes conseils te seront utiles (ou pas) et je te souhaite du courage !
N’hésites pas à nous dire comment tu as géré/gère/gèrerais la situation !

Des bises
Mya0u

Publicités

2 Réponses to “Je crois que je ne t’aime plus…”

  1. AnahAddict 09/10/2013 à 10:10 #

    Coucou t’as écris l’article pour moi ou bien ? xD Je m’y suis totalement reconnue ! J’étais avec un mec pendant 1 an et demi et j’me suis rendue que ça faisait des mois que je l’aimais plus en fait et putain ça a pas été facile de la larguer, j’ai mis du temps, je savais pas comment faire. Comme tu dis je me suis dit « ce sera difficile au début mais ça ira » difficile parce qu’on a ses habitudes ni plus ni moins et en effet ça va vite mieux. Moi ce qui me rend triste c’est de voir certaines copine qui n’aiment plus leur mec, avec qui ça va pas mais elles les quittent pas par peur de rester seule, moi j’aime pas ! On a pas besoin d’un mec pour vivre sa vie quoi. M’enfin.. avec mon copain actuel ça se passe super bien mais si un jour ça va& plus, je chercherai pas midi à quatorze heures, ce sera basta et puis voilà, je me prend plus la tête comme j’ai pu le faire avant !

    Sinon, définitivement, l’article était pour moi hein? La référence à Kaamelott, j’suis pas dupe ! :P

  2. Lilith 09/10/2013 à 10:58 #

    Il y a quelques années, j’étais follement amoureuse. Et monsieur était encore plus follement amoureux de moi. On habitait à deux ou trois cent km l’un de l’autre, deux heures de train – ça va.
    Mais voilà, au bout d’un an et quelque de relation sérieuse à distance je me suis rendue compte que je n’avais pas envie d’aller le voir, et que c’était quand même un problème… Alors certes, j’étais en train de me rendre compte que je ne l’aimais plus. Mais comme je suis une meuf entière, j’avais envie de continuer, d’essayer de raviver la flamme. Alors je traînais la patte pour acheter mon billet de train pour aller le voir et essayer encore, ou rompre. Je pense que j’avais décidé que si j’avais encore des papillons, ou qu’il me montrait vraiment qu’il m’aimait, je resterai. (Enfin, c’était pas si simple que ça… J’avais quand même largué ma meilleure amie à un mauvais moment de sa vie pour lui…)
    Mais un soir, un jeudi de mémoire. J’ai reçu un sms. De rupture. J’étais chez mes parents, c’était genre 1/2 heure avant le repas. Ce sms venait du portable d’un ami de mon fraîchement ex. Alors autant je me préparais psychologiquement à le larguer, autant je ne m’attendais pas à être larguée (quand on entend des « je t’aime t’es la femme de ma vie » à longueur de journée, on ne pense pas qu’on va être larguée… par sms). Alors voilà, son ex il a eu la décence de l’appeler pour rompre mais moi non, un sms du portable d’un pote. OK.
    Bref. Ca m’a fait chier. J’ai pleuré. Je suis descendue ne pas manger, remontée pleurer un coup. Et surtout, je crois, pleurer de soulagement. Parce que deux jours plus tard, je l’annonçais à ma mère (non, jvais pas le voir, on n’est plus ensemble) sans pleurer. Soulagée. J’étais soulagée. Étrangement soulagée d’ailleurs, probablement parce que je n’aurai pas à rompre et porter le fardeau de blesser l’autre, d’être celle qui part et d’avoir « abandonné le navire ».
    Bref. Tout allait plutôt bien. Jusqu’à ce que je reçoive un sms, 10 ou 15 jours plus tard,à la sortie d’un partiel… Le con avait fait une erreur et voulait revenir. Déjà, un sms. Ca donne envie de lui faire bouffer son putain de portable. Et reçu pendant le partiel, heureusement que je l’ai pas lu pendant. Et donc voilà, c’est là que j’ai eu le plus mal. Je sais pas pourquoi mais ça m’a totalement plombé, j’ai cédé à répondre à un de ses coups de fils le soir, après avoir été suppliée par un pote à lui.
    Donc bref. Un jour, je vais pour rentrer chez moi et rien qu’en mettant la clef dans la serrure je savais qu’il était là (il avait un double des clefs). J’ai hésité à partir, genre j’ai oublié que j’avais un truc, je fuis en courant. Mais non. J’ai ouvert la porte, y’avait une rose par terre dans mon entrée. Ca m’a tellement énervé. Mais j’suis une guedin, j’y suis allé. Enfin bref. Pour faire court, on a re-couché ensemble (plusieurs fois, parce qu’il était revenu plusieurs fois) et on s’est super engueulé (je sais plus dans quel ordre), il m’a « menacé » de se suicider (se pendre dans la douche de l’amie chez qui il allait rester, se jeter sous le trame en bas de chez moi ou par ma fenêtre, etc). C’était pas joli à voir, ni à entendre.

    Mais j’étais en phase avec moi-même. Je l’utilisais juste pour le sexe, comme pour me sevrer du cul. Ouais ouais. Mais lui il croyait qu’on allait se remettre ensemble. Non non.
    Il a aussi appelé sur le fixe de chez mes parents alors que j’y étais. Mes parents ont répondu et ont tenté de lui dire que c’était fini pour moi. J’ai donc eu droit à une lettre de sa mère, ma mère l’a lu, moi non.

    Bref. SALE rupture.
    Si seulement ça s’était arrêté au premier sms, ça aurait été plus simple et… Mais voilà c’est comme ça, j’ai tout fait à fond et j’ai réussi à être toute cassée.
    La prochaine fois, je prend mon courage à deux mains et romprai.

    Alors voilà. Les gars (et les meufs), quand vous larguez quelqu’un, parce que vous ne l’aimez plus, ou pour X raison, ça ne se fait pas par sms. Notre Shaton nationale le dit bien, une rupture ça doit se faire en face, le plus proprement possible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :