[Hors Série 3] Les lieux publics

10 Juin

Et oui, continuons sur notre lancée des lieux insolites pour faire tout ce qui nous passe par la tête !

Pour cet article, je vous propose les lieux publics (et si tu n’as pas lu celui sur le sexe en extérieur en ville et celui sur le sexe dans la nature, vas-y vite, on t’attend !).

Ah les lieux publics ! Que d’endroits propices, tentants, comme un appel sous-entendu aux mains baladeuses ! Le cinéma, les restaurants, les discothèques, les bars, les musées, les piscines, les salles de concert, les couloirs de la fac ou le bureau pendant la pause déjeuner… de quoi ne jamais manquer d’imagination !

Je trouve vraiment que les lieux publics sont un appel à la débauche (enfin, quand t’es avec la personne adéquate évidemment). Si t’as un minimum l’esprit mal placé, tu verras que tu peux t’imaginer faire tout le Kama Sutra un peu partout si tant est que t’as l’autre qui suit (ou qui te donne envie).

Dans les deux précédents articles, je t’ai dit que le problème, bien souvent, ce sont les gens, mais dans les lieux publics, ça prend une tournure différente. Disons que t’as clairement plus de chance de te faire cramer, donc ça a un côté nettement plus excitant (bien que généralement ce genre de lieux soient plutôt propices à des préliminaires qu’à l’acte en lui-même, je vous laisse carte blanche pour le choix de vos armes !).

Le resto : le pied sous la table, on connait, quand on est face à face, c’est tellement facile, mais le mieux c’est encore côte à côte, quand on parle, l’air de rien, et que les mains se chargent d’expliquer explicitement le fond de nos pensées. Par contre, je déconseille les jeux buccaux, c’est quand même compliqué de passer inaperçu, mais si ça vous démange trop, les toilettes sont toujours une opportunité (et pas de « bouh c’est dégueulasse » bande de chochottes ! Le sexe est un jeu, alors on se détend !)

La discothèque/boite de la night : gros avantage avec le bruit de la musique, sans parler du fait qu’il y a très peu de lumière. Bon, c’est peut-être pas suffisant pour tirer son coup, mais de quoi ouvrir l’appétit sans aucun doute, et là encore, pour les pressés, les toilettes sont presque un passage obligé (et y en aura d’autres, croyez moi, pire qu’un club échangiste !). Ca vaut aussi pour les pubs et salles de concert, avec les mouvements des corps déchaînés dans la fausse/sur la piste…

Le cinéma : c’est mythique. Beaucoup rêvent (ou se sont déjà laissés tenter) de se tripoter au ciné. Après tout, c’est déjà propice aux galochages, limite un passage obligé pour les premiers rendez-vous des d’jeuns, alors y a pas de raison ! En plus, on est assis, tranquilles, le son est tellement fort qu’à moins de tomber sur un film muet vous avez peu de chance d’être emmerdés, et puis, une veste sur les genoux et hop, discrets ! L’inconvénient c’est de choisir son moment, et son film, parce que le dernier Disney n’est pas une bonne idée, et le jour de l’avant première d’un énorme film super attendu non plus. Donc on choisit, histoire d’éviter le public mineur et la salle bondée, mais on prend pas non plus une salle vide, parce qu’avec toutes ces histoires de piratage de films, les mecs veillent au grain et y a moyen de se faire griller.

Pour les piscines et les musées, c’est un peu pareil que plus haut. D’un côté vaut mieux qu’il y ait du monde histoire de brouiller les pistes, de l’autre, trop de monde et ça pourrait finir en partouse géante ou en passage au poste. Là encore, je conseille de rester aux préliminaires, parce qu’au-delà, c’est à vos risques et périls !

Le bureau/la fac : le tout, c’est d’éviter les profs ou le patron, mais là, au moins, on est un peu plus tranquille pour s’envoyer en l’air, parce qu’un bureau, c’est quand même plus simple qu’une table de resto. Bien sur, au bureau, on pourra fermer la porte ou cacher madame/monsieur sous le bureau si on est plus courageux, mais au final, le plus délicat sera de vous retirer ce sourire des lèvres quand vous croiserez vos potes/collègues juste après (et attention aux tâches !).

Je vous l’ai pas dit dans les autres articles, mais je vous rappelle quand même que ce genre de lieux c’est sympa pour un quicky, parce que si vous comptez nous la jouer complète en 3 actes, vous feriez mieux d’aller ailleurs, question de pratique quoi.

Je suis sûre que vous en avez de bonnes à nous raconter, alors on vous écoute, et si vous ne vous êtes jamais laissé tenter, vous pourriez nous dire les lieux qui vous inspire le plus !

sexe bureau

Des bises,
Mya0u

Publicités

3 Réponses to “[Hors Série 3] Les lieux publics”

  1. Lilitu (@Kuriane) 10/06/2013 à 11:51 #

    La fac c’est tendu quand même… Ca m’est arrivé quelques fois quand je fricottais avec l’un de mes profs x’)
    Le cinéma une seule fois.. plus jamais^^

    • Mya0u 14/06/2013 à 01:22 #

      Coquine !
      Pourquoi plus jamais?

  2. Flo 10/06/2013 à 13:19 #

    euh…….. alors, mieux vaut prévoir la robe/jupe… ^^ parce qu’en pantalon, pour la fille, ya plus pratique….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :