Archive | juin, 2013

Soyez entreprenants !

28 Juin

Dans une époque lointaine (genre, tes parents ou tes grands-parents), c’était plutôt établi que c’était le mâle qui décidait. Qui décidait pour TOUT !

Et puis, révolution sexuelle, libération de la femme, caractère de merde, changements de société toussa toussa on fait que maintenant chacun décide un peu comme ça l’arrange.

Mais voilà, c’est un peu perturbant tout ça, parce que tu comprends qu’on attend d’un homme qu’il soit gentleman, le mec qui te tient la porte c’est classe un peu, qui fait le premier pas pour te bécoter sur ton palier ça un côté old school mignon quand même ! Sauf que bon, c’est plus le cas de beaucoup d’entre eux.

Tu comprendras que je suis pas conservatrice, donc ça me gêne pas de devoir prendre les devants, mais, tout le temps, sérieusement ? Non ça soûle à force ! Et puis surtout, ça me perd. Quand est-ce que je dois vraiment les prendre ? Comment je sais si le type attend que je le fasse ou s’il a juste pas prévu de venir me visiter les amygdales ?

Bon, on est d’accord, généralement on arrive quand même à voir si le bonhomme en face à envie de te vomir dessus ou te trouve à son gout. Seulement, certains aiment pas les filles trop entreprenantes, ils aiment contrôler le truc, diriger, comme de vrais hommes de cromagnon. Et comme je l’ai dit, ça c’est quand t’es en face, parce que par SMS, bon courage pour savoir…

Supposons que t’as eu ta first date avec un type, qu’il te plait, que tu penses que tu lui plais : qui envoie le prochain SMS pour le 2ème rendez-vous ? Est-ce qu’on lui laisse un laps de temps pour le faire ? Est-ce qu’on s’y colle direct ? Mais si lui attend de son côté, on est pas rendu !

J’ai une vague règle personnelle qui dit que je SMS pas juste après un rencart. C’est surtout pour pas faire peur en fait, parce que le type va se faire de gros films sur mes intentions et paniquer en m’imaginant déjà commander ma robe de mariée (ah ces hommes !). Seulement, je sais jamais vraiment si je dois m’y atteler ou pas. Quand je connais pas le type (genre c’est pas un pote à moi de base), je le laisse venir, mais quand je le connais, j’ai tendance à y aller moi (parce que tout le monde sait que je suis un peu brute de décoffrage…).

Et là, je te l’ai fait pour le truc soft du RDV/bisou, parce que pour le sexe c’est encore pire. Concrètement, si tu es ok rapidement (genre 1er ou 2ème RDV) tu passes pour une grosse crève la dalle (ce que je trouve débile, après tout on baise bien quand on veut), alors t’as tendance à vouloir attendre (et use les piles de ton vibro) sauf que si tu attends trop, ça fait chier de l’autre côté. (Je trouve les filles compliquées, parce qu’on réfléchit trop, mais la faute à qui hein !).

Tu comprendras que je suis un peu perdue, je pense pas être la seule.

La règle se serait « sois entreprenant-e mais pas trop« , super, démerde toi, donc.

Du coup, j’aimerai que les hommes me disent ce qu’ils en pensent, ce qu’ils préfèrent, eux. Et que les d’moiselles me donnent leurs techniques pour savoir, ce qu’elles font, et si, comme moi, elles nagent en eaux troubles des fois (bon ok, souvent).

sexy-sms

Des bises !
Mya0u

Et toi, comment tu dis ?

26 Juin

Tout comme moi, toi, petit lecteur superbement génial de Boobizz, tu as un sexe. Ou alors, tu es un escargot mais dans ce cas là il faut que tu nous en parles !
Nous avons tous un sexe, donc. Mais, comment tu l’appelles ?
Alors non, je ne vais pas parler de nom, du style ma couille gauche c’est Bob, mais plutôt des appellations génériques du sexe masculin et féminin.

Officiellement, dans les dictionnaires on dit verge/phallus et testicules, vulve et vagin.
Sauf que dans les faits, on n’appelle que rarement notre entre-jambe de cette façon. A moins d’être médecin, scientifique ou né au début du 20e siècle. Ou alors, pire tu parleras de ton bijou, chère médème de 235 ans, si tu es coincé de l’anu tu diras (enfin non tu ne diras rien, mais si tu es obligé par exemple) « en bas ». La précision au féminin. Oui parce que ça c’est surtout pour les nanas, les mecs ils sont contents d’avoir un péni alors ils le disent. En vrai, on peut aussi dire le vît et le con. (respectivement Mr et Mme)

Alors, comment dit-on ?

Les classiques et habituels sont bite, queue, couilles, boules, chatte, minou et autres chatons en tout genres (miaou). (Minette, minounette, chatounne, chatounette… y’en a pour tous les chatons)

Si tu es un enfant (part tout de suite d’ici!) ou un parent, tu dis principalement zizi, kiki, zigounette, quéquette/quiquette, bistouquette, biroute et zézette, nénette (voire zouzoutte). La classe à l’américaine.

Si tu es ado, ou pas très « like a sir » dans l’âme, tu parles de chibre/chybre, teub, de zgueg, ou de zboub. Ainsi que teucha, foufoune/foune, cramouille ou schnek, pour les madames.

Si tu es un fan de bouffe tu parleras d’abricot et non de chatte. Personnellement, je dois dire que je ne comprends pas. Elle est orange la votre ?, parce que la mienne non. Et puis j’ai pas de noyau moi…

Sinon, tu as une banane ou un poireau, ou un biscuit (à tremper, tavu), si tu es un monsieur. Tu pourras aussi dire saucisse, si tu préfères la viande. Essaye avec du pain et du ketchup, y parait que c’est délicieux.
Si ton truc c’est les animaux, tu en as de la chance, parce qu’à part les fameux chatons féminins, il y a toutes les magnifiques appellations du « truc du monsieur ». Du style « Tu veux voir mon anaconda, poupée ? ». Notons que si vous habitez dans une région du monde où se trouvent ses serpents, la demoiselle pourra confondre votre proposition indécente avec un équivalent de « Tu viens voir mon chien qu’il est trop choupi ? ». Ah oui, tiens, d’ailleurs. Mesdames, vous pouvez dire, pour draguer du mâle un poil ani-mâle : « Tu veux voir ma chatte ? ». Classique. Envoyer une photo de votre chaton fille bien sûr. Effet garanti. (et si tu aimes les insectes tu pourras toujours aller draguer de la guêpe avec ton gros dard.)

Si tu te crois ingénieur, tu peux l’appeler mon tuyau (d’arrosage), mon engin, ma tige, ma poutre, …mon manche, mon gourdin, ma matraque...

Si tu es un marrant, tu parleras de la salle de jeu de ta femme, de son four ou de son gazon.

Si tu es un peu perdu, tu peux dire mon machin ou mon truc. La précision au masculin.

Et si tu es un peu hipster tu parleras de frifri. Si je te jure. (c’est pour la fille, ça)

Et pour finir quelques appellations un poil ouat-the-feukesques : Le grand chauve. Moui certes… Le soldat et le général, si tu es à l’armée (ainsi que le lance-missile ou le bazooka). Le cyclope, si ton truc c’est la mythologie. L’instrument, si tu es musicien. La béquille si tu es handicapé. La bête, si tu es modeste. Et le braquemard, si tu es du Moyen-Age. (ouais parce que c’est une épée)

 

Et toi, comment tu dis ?

Déguisements, panoplies, on sort le grand jeu !

24 Juin

On a tous des fantasmes. Plus ou moins refoulés. Et certains sont plutôt communs, connus et revendiqués. L’infirmière et le pompier, l’écolière et le plombier sexy, la dominatrice et le prisonnier… Bref, y a de quoi se faire un bon film dans sa tête, mais n’est-ce pas encore mieux en vrai ?

Non, je te parle pas de commencer des études médicales ou d’aller en taule pour satisfaire ta moitié, mais plutôt de jouer des apparences.

Il existe une quantité de costumes -principalement féminins, je te l’accorde- qui permettent de s’amuser et de rentrer dans la peau d’un personnage (ou pas d’ailleurs, certains aiment juste le visuel).

Pour t’illustrer mon propos, sache que sur le net (ou en sexshop) tu peux trouver des déguisements de : secrétaire, infirmière, écolière, fliquette (et dérivés, militaire, swat, gendarmette…), soubrette, pirate, contes de fée (genre le Petit Chaperon Rouge, Blanche Neige, Alice), Lara Croft, burlesque/stripteaseuse/gogo, marinière (en marin pour nana quoi), Marilyn Monroe, bonne sœur (et scout), Alerte à Malibu, pom-pom girl, combi sexy espace, danseuse du ventre, geisha, femme des cavernes, lapine (chatte, léopard…), Catwoman, hôtesse de l’air, arbitre (ou qui touche au sport genre Baseball ou les nanas de départ de courses) et même Superwoman et Princesse Leia. Et tout ça, pour les femmes (et je suis sûre que j’en oublie !)

Pour les hommes, on a moins de choix, mais on retrouve la même ligne de conduite : médecin, flic, pirate, plombier, pompier, prince (et hommes d’époque), sportif… à croire qu’on est moins imaginatives (ou qu’on se satisfait de moins !)

Tout ça, ça coûte du pognon, crois pas que c’est genre 10€ pour ressembler à une écolière. Pourtant, y a possibilité de faire avec les moyens du bord si t’as quelques bases dans ton armoire. Genre (je parle pour les femmes parce que j’en suis une, c’est tout) une chemise blanche sera nickel tant pour l’écolière que pour la secrétaire, une jupe droite sert aussi bien pour la secrétaire que pour l’hôtesse de l’air (même si chez elles elles sont souvent bleues marines) etc. Bref, vide ton dressing avant d’acheter, sait-on jamais.

Mais voilà, je pense que pour vraiment se marrer faut la jouer totalement. Donc si tu fais l’écolière, on oublie pas les chaussettes hautes (ou les bas blancs/colorés) et les couettes, si tu fais secrétaire, penses aux lunettes, fliquette ? on oublie pas la casquette etc. c’est ce genre d’accessoires qui donnent un peu de crédibilité et qui fait d’une tenue presque normal une tenue de … (remplace les … par le fantasme que tu veux).

Ensuite, y a le scénario. On est pas tous des Spielberg en puissance, donc on peut la faire simple, comme compliqué. Ne vas pas lui demander d’apprendre un texte, si t’as décidé de lui faire un plan cochon-fantasme, le mieux ça reste la surprise. Genre il/elle arrive et t’es en tenue, et tu lui parles en fonction. Va pas lui parler de la voiture alors que t’es en infirmière ou de la vaisselle quand t’es en pompier, joue le jeu et il/elle se laissera prendre à son tour (si c’est pas le cas, bah, je suis désolée que tu sois pas tombé sur quelqu’un de joueur).

Je pense que ce genre de déguisements c’est sympa de temps en temps, ça pimente un peu le truc (et tu peux le recycler lors de soirées déguisées entre pote !).

Le plus important ça reste, comme toujours, de s’amuser. Faut pas se forcer, si tu le fais c’est que t’en as envie et que tu sais que l’autre aussi. Je pense (je pense beaucoup en ce moment…) que si tu fais ce genre de surprise c’est surtout pour l’autre (pour toi aussi, évidemment, mais si TU le fais c’est souvent pour LE/LA faire kiffer) donc on va de préférence taper dans ses goûts. Disons que si t’es fan de Star Wars et l’autre non, Princesse Leia lui fera sans doute pas grand chose, alors autant essayer de faire en sorte que ça plaise aux deux et non qu’à soi.

Aller. Maintenant tu nous dis ce que tu caches comme déguisements, ou ceux que tu voudrais (avoir ou voir porter). Tu nous racontes comment ça c’est passé pour toi ou encore ce que tu en penses !

soubrette

Des bises,
Mya0u

La masturbation, ça les connait !

21 Juin

Je jetais un oeil sur les recherches Boobizz et j’ai vu que le mot clé masturbation revenait souvent. J’ai donc décidé de vous en parler, de la masculine, et vous invite à (re)lire l’article plus généraliste qu’on vous a proposé y a quelques temps.

Les hommes se masturbent. Grande découverte, n’est-il pas ?
Les femmes aussi, mais y a encore du tabou autour de l’acte, je ne sais pas trop pourquoi, m’enfin…

Un homme se masturbe, et il ne le fait pas que lorsqu’il est célibataire. J’ai des amies qui voient d’un mauvais oeil le fait que leurs mecs se tripotent, je vois pas pourquoi, je veux dire, osef non ? C’est pas parce qu’il le fait qu’il s’emmerde avec vous pour autant, c’est différent, c’est tout. Et c’est un peu comme un self, il a envie, il prend, alors que vous êtes pas toujours dispo, ni toujours motivée.

Les hommes annoncent souvent qu’ils ont besoin d’un film, de photos ou d’un appui visuel pour les aider, mais ne les croyez pas sans imagination, parce qu’au final, la leur fonctionne très bien, le porno a juste un côté facile, accessible, quand on veut finir rapidement sans se prendre la tête. C’est aussi pour ça que lorsque vous vous la jouez sextos, un mec vous réclamera plus facilement des photos que de simples mots, ça aide quoi.

Quand on couche avec quelqu’un, la masturbation fait partie des préliminaires, mais généralement, on est jamais mieux servi que par soi-même. C’est un peu dégueulasse dit comme ça, mais si on se penche sur la question c’est plutôt logique, on se connait bien, on se connait forcément mieux que l’autre. Et même s’il est dit que les hommes sucent et masturbent mieux les hommes que les femmes (et que inversement, les femmes se débrouillant mieux entre elles qu’avec un homme) ça n’empêche pas qu‘on se satisfait mieux seul qu’avec quelqu’un du même sexe.

Poigne ferme, douce, mouvements rapides, lents, amples sur tout le pénis ou limité au gland, chacun a ses préférences. On est tous différents, les hommes sont tous différents et leurs goûts également, c’est en ça que c’est difficile d’être doué-e « universellement » (même si oui, y a des bases).

J’ai lu (je ne sais plus où… ça c’est de la source !) que certains hommes se finissaient eux-même malgré qu’ils soient en train de forniquer avec leur partenaire. Je trouve ça triste. Je comprends, c’est plus simple, mais ça vaudrait pas le coup de brieffer, de guider l’autre, histoire de kiffer à deux ?

Bref, tout ça pour dire que, mesdames, vous n’avez pas à vous vexer parce que votre homme se tripote, même s’il matte des films avec des asiats aux gros seins alors que vous êtes totalement l’inverse, être en couple ne signifie pas perdre la vue. Et puis, je suis sûre que si vous lui demandez de vous apprendre il ne sera pas contre (ce sera le moment de sortir votre tenue d’écolière !).

Alors messieurs, vous êtes du genre à le faire souvent ? Vos techniques qui pourraient aiguiller nos lectrices ? Et vous aussi les filles, dites nous tout !

20130412-103609-g

Des bises,
Mya0u qui veut la paix des ménages !

Je me branle en pensant à toi : compliment ?

19 Juin

L’autre jour sur les réseaux sociaux petit oiseau bleu, une nana que je suis se demandais comment prendre le poétique « Je me branle en pensant à toi ». C’est sur ce sujet que votre équipe préférée va enquêter.

Premièrement, analysons les informations : un homme, une femme, LA phrase. Et elle veut dire quoi cette phrase ?
Les puristes diront que c’est assez clair comme de l’eau de vie distillée : le monsieur il s’est fait plaisir en imaginant la madame toute nue dans des positions interdites par la majorité des religions.
Bien. Mais encore ?
Le monsieur il est attiré par la madame, au moins pour se secouer le poireau sous la douche. C’est déjà ça de gagner si jamais la madame en question avait une envie de manger son poireau mais pas en tarte.

De ce point de vu là, effectivement c’est plutôt positif. Le négatif serait : « Tu m’excite autant qu’une pelle à tarte (aux poireaux) rouillée« . Pas cool.

Deuxièmement : le sens de la phrase n’étant plus à éclaircir, penchons nous sur la formulation de la phrase elle-même. Le monsieur a dit à la madame cette phrase que je vous ai retranscrite texto (non pas en sms, mais mot pour mot, je n’ai pas reformulé) niveau grammatical ça va y a rien à redire. C’est déjà ça.

De ce point de vue là c’est positif. Le négatif serait « Azy madmoizel’ je m’est pougné quand je pensé a toi chérie t’ai bonne ! » Suicide oculaire en cours, tu l’auras compris.

Troisième point : Est-ce une formulation qui fait plaisir ? À partir de la c’est subjectif : ça dépend de la nana, une religieuse ça ne lui plaira pas. Après une fille « un peu plus classique et sexualisée » pourra accepter le compliment si et seulement si le monsieur est son monsieur ou son PC voire son prétendant (mais perso ça me ferait un peu mal que le mec que je kiffe me sorte ça cash genre salut ça va j’me branle en pensant à toi quoi de neuf.) Mais donc s’il s’agit un mec dans le métro, 50 ans, visuellement aussi classe que Machin quand il se bat avec une mouche morte, c’est pas la classe du tout. Surtout s’il te sort ça avec une main dans la poche de son pantalon… Si tu vois ce que je veux dire. (miam)
Ensuite si c’est ton pote, mais genre un ami sans sexualisation au-cul-ne, ça passe pas non plus. Je sais pas comment je me sentirai si tous mes potes mecs me sortait qu’ils se branlent en pensant à moi. J’imagine que certaines s’en trouveraient flattées par tant de bite en l’air mais c’est clairement pas mon cas. Après qu’ils le fassent je m’en fous un peu, mais qu’ils me le disent non.

Alors finalement. Compliment ou pas compliment ? Et bien ça dépend. La subjectivité tout ça. On va dire que si c’est ton mec ou tout comme tu peux le prendre bien sans trop réfléchir. S’il s’agit de quelqu’un d’autre, ça dépend si ton ego a besoin de savoir que tous les mecs qui t’entourent pensent à toi nue en train de te dandiner plus ou moins salacement sous la douche.181958371

%d blogueurs aiment cette page :