Y a pas que ça dans la vie.

29 Mai

Bonjour bonsoir les boobiziens !

Sur Boobiz on parle de sexualité. C’est bien la sexualité, mais il n’y a pas que ça dans la vie ! Des fois il arrive qu’on n’en ai pas, de sexualité. Soit parce qu’on a 4 ans (et j’espère que si tu as 4 ans, tu n’es pas en train de nous lire. Retourne jouer avec ta papuche!), soit parce que bah ça marche plus là dessous, que ça soit à cause de la vieillesse, ou d’une maladie, ou même du stress, etc., parce que des fois, ça arrive. Soit parce que c’est la dèche. Ca arrive aussi.

Alors si tu n’es pas encore sexualisé, j’e n’ai pas grand chose à dire là dessus. Quand on a pas commencé, bah faut commencer pour arrêter. C’est comme pour la cloppe.
Et je ne vais pas aborder l’incapacité à se sexualiser à cause d’une maladie ou de la vieillesse, parce que bah c’pas mon cas t’as vu. Mais si tu es impuissant, raconte nous dans un article !

Alors, ne pas avoir de rapports sexuels, ce n’est pas grave. Bon si c’est pour cause de la maladie c’est un peu nul, certes. Mais cela peut aussi être volontaire. Si je te jure. Et puis, c’est pas automatique, c’est comme les antibiotiques, t’es pas obligé de forniquer tous les jours (ou toutes les semaines, ou tous les mois, etc., choisi ton rythme) pour être bien.
Bon, certes, ça entretient la bête de forniquer régulièrement. Mais ça reste pas obligatoire, on fait bien comme on veut non ? Il y en a qui considère que c’est nécessaire à leur vie, que s’ils ne pratiquent pas pendant une semaine, il vont rouiller et ne plus savoir faire. Il n’empêche que même si ça aide grandement de pratiquer régulièrement, ne pas pratiquer peut se révéler bénéfique. Ca fait du bien  de faire une pause. En tout cas, c’est mon petit point de vu personnel n’a moi. Je ne dis absolument pas que ça ne me manque jamais mais je trouve que des fois, faire des pauses c’est chouette.

Bien sûr, à la longue, c’est chiant de ne forniquer avec personne pendant longtemps. J’avoue j’avoue. Ca te donne un peu l’impression de redevenir vierge, mais ça fait son charme aussi. Non ça c’est pas vrai, c’est juste nul. Je sais.

Mais alors, que faire ?! A part violer son voisine ou sa voisine, payer un pot de peinture sur talons pour biquer un coup (notons que si tu es une nana et que tu n’as pas trop envie de te taper une prostituée, bah tu peux te gratter pour trouver « un » pute. Parce que les gigolos, c’est pas tout à fait pareil…), tu peux aller racoler sur les sites de rencontre ou dans les bars et paf! ça fait des chocapics.

Et toi, tu gères ça comment ? Tu forniques quotidiennement, tu fais des pauses ou tu es asexué ?

Asexual flag

C’est le drapeau de l’asexualité, c’est pas un trip de ma part de mettre quatre traits de couleurs.

Publicités

10 Réponses to “Y a pas que ça dans la vie.”

  1. moudubou 29/05/2013 à 12:11 #

    C’est pas obligatoire, sauf que j’avais lu les résultats d’une étude qui montrait que pour l’homme, 1 éjaculation par jour augmente de deux ans l’espérance de vie (avec ou sans plaisir) et que pour la femme, une vie sexuelle épanouie augmente aussi de deux ans l’espérance de vie.

    Deux ans, deux ans, deux ans, deux ans, deux ans, rhaaaaaaaaaaaa!

  2. Ellie 29/05/2013 à 14:48 #

    Quand j’étais en couple j’aurais bien aimé que ça soit quotidien… Une fois que je n’étais plus en couple, au bout d’un mois ça me démangeait grave :D
    Je suis quelqu’un qui dans un monde parfait aimerait le faire tout le temps, sans pause, mais dans le monde réel y a tellement de merdes (stress comme tu dis, problèmes de santé, déprime) qu’on peut parfois s’en passer facilement quelques temps.

    • Mya0u 29/05/2013 à 18:13 #

      S’en passer je sais pas, c’est surtout qu’on a pas le choix quoi. Je suis un peu comme toi, et quand mes ex étaient stressés crevés etc moi j’étais frustrée. J’avais beau comprendre, c’était le bordel dans ma libido xD

      • Sarah 29/05/2013 à 18:23 #

        Ce que tu dis me rappelle une fois où mon copain commence à me chauffer comme jamais puis me dit « En fait je suis fatigué ce soir ! » moi aussi j’ai beau comprendre la fatigue, le stress, tout ça mais là quelle frustration…

        • Mya0u 29/05/2013 à 21:52 #

          J’ai l’impression d’être un peu schizo dans ces cas là entre la nana qui comprend et celle qui a envie de se rouler par terre en pleurant de frustration xD

  3. Sarah 29/05/2013 à 15:25 #

    Faire une pause de temps en temps ça fait du bien je trouve, ça donne encore plus envie quand on s’y remet. Dans mon cas il faut préciser deux choses : d’abords je ne vois mon copain que toutes les deux semaines environs (nous étudions dans deux villes différentes) et ensuite je n’ai pas d’orgasmes (enfin si mais une seule fois en 5 ans de vie sexuelle c’est peu…). Alors bien sûr je prends énormément de plaisir (physique) tout de même mais ça se passe quand même beaucoup dans la tête de mon côté. Donc je pense que le faire quotidiennement ça m’userait.

    • Mya0u 29/05/2013 à 18:14 #

      Ou t’aiderai a comprendre pourquoi t’as pas d’orgasme ?

      • Sarah 30/05/2013 à 15:30 #

        Je crois qu’il y a pas à chercher très loin. Beaucoup de filles n’ont pas d’orgasmes (je parle uniquement d’orgasmes vaginal hein). Et ce n’est pas grave pour autant on n’a pas besoin d’orgasmes pour prendre du plaisir et être épanouie sexuellement. Le problème c’est qu’on met beaucoup trop la pression je trouve vis-à-vis de ça comme si c’était une norme. Or je vous le dis on peut très bien vivre sans orgasmes ce n’est pas une obligation ni-même une tare ou une maladie qui demande qu’on la soigne et qu’on y remédie.

        • Mya0u 31/05/2013 à 10:36 #

          Clairement ! On a justement cette chance de pouvoir en avoir des clitoridiens, et de s’amuser même sans. Mais j’avoue que j’aimerai bien savoir ce que ça fait lol!

  4. Siannah 19/03/2014 à 13:46 #

    Enfin un article qui parle de l’asexualité. C’est vrai qu’il y a des tabous qu’il est bon de repousser, des sujets qu’il est bon d’évoquer pour déculpabiliser les gens, se rendre compte qu’on est pas comme tout le monde, mais que finalement « tout le monde » c’est une image, une illusion, et on se rend compte que tout le monde n’est pas comme tout le monde, et ça fait du bien.
    Mais il y a certains tabous qui s’accrochent. L’asexualité en fait partie.

    Attention, je parle pas d’asexualité comme on voit au magazine de la santé, ou « oh les pauvres, c’est physique, ils y peuvent rien. Mais ils peuvent être en couple quand même. Mais avec des gens comme eux, sinon c’est horrible pour l’autre. Ou alors ils se forcent… » Bon ça c’est pas un choix. Et effectivement, j’en connais pas personnellement, mais ça doit être difficile a vivre point de vue vie sentimentale.

    Mais y’en a aussi qui choisissent. Qui n’en ont rien a faire en fait. Pas de couple, pas de sexe, bah ma foi, pas de soucis. Le seul problème, c’est que malgré une soi-disant ouverture d’esprit générale de la société, ça bloque un peu. Tu peux être avec un noir, un blanc, un jaune, un juif, un arabe, un mec, une fille, un trans, qui tu veux! tu fais ce que tu veux! mais tu peux pas être seule. Mais ma pauvre chérie, mais pourquoi? oh ma pauvre… mais tu es dépressive? c’est parce que tu n’as pas trouvé le bon… ça va venir, tu es encore jeune… Tu peux pas vivre repliée sur toi-même! Tu vas finir bouffée par tes chats!

    Ça vient pas a l’esprit des gens qu’on puisse être heureux comme ça. J’ai des amis que j’aime, un boulot que j’aime, une maison que j’aime, des projets plein la tête. Je crois que c’est ce qu’on appelle le bonheur. Mais j’ai pas le droit au bonheur. C’est impossible, presque illégal que je sois heureuse. Il faut absolument que des hordes de gens bien-pensants viennent pleurer sur mon sort, condescendants, en me répétant combien il faudrait que je sois malheureuse. Et que je me ferais bouffer par mes chats (je sais pas ce qu’ils ont avec cette métaphore… j’ai même pas de chat)

    Et la sexualité dans tout ça… bah oui parce que comme je suis pas « médicalement asexuelle » bah j’ai des besoins comme tout le monde. La conversation que j’ai le plus souvent est surprenante tant elle est absurde. « et sexuellement? » « bah ça me manque pas » « bah oui ça peut pas te manquer, vu que tu connais pas » « bah voila, donc tout va bien » « mais faut essayer, juste pour voir ». Que j’essaye un truc qui ne me manque pas pour ensuite voir a quel point ça me manque? Je cherche encore l’intérêt. Je n’ose pas dire que Dieu, dans son infinie bonté, a inventé les doigts et le pommeau de douche, parce qu’ils seraient tentés de me dire « ah! tu vois que tu es désespérée! »

    Bon voilà, désolée pour le pavé coup de gueule, mais je sens que je vais en prendre plein la gueule toute ma vie a cause de mes choix, ça commence déjà pas mal (et j’attends avec crainte les naissances et mariages dans la famille et les « et toi c’est pour quand? ») donc je me décharge un peu ici. Merci de m’avoir lue, même si les gens me liront pas forcément, parce que je commente un article de l’année dernière…
    En tout cas bon blog, j’ai connu il y a quelques jours et je suis en train de tout rattraper

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :