Archive | avril, 2013

Arrête ! J’suis pas pédé !

17 Avr

Ca arrive qu’un hétéro se rende compte qu’il parle à un homo. Des fois ça réagit, et c’est de ça que je vais parler aujourd’hui !

En 2013, il existe encore des mecs qui pensent que, parce qu’un homo leur parler il veut absolument se le faire. Je dis mec, mais ça arrive aussi aux filles, c’est juste que les mecs ont vite beaucoup plus « peur », parce qu’une bite dans leur anus, ça les berk à donf.

Une bonne fois pour toute, brisons cette croyance infondée : Non ! Un homosexuel qui vous parle ne veut pas forcément vous faire l’amour sauvagement et n’est pas forcément follement amoureux de vous ! C’est pas parce que c’est votre cas à chaque fois que vous parler à une gonzesse qu’il faut généraliser. Après c’est sûr que s’il commence à te mettre la main au panier, y a peut-être anguille sous gravillon. (c’est pareil que la lesbienne, elle n’est pas faite pour les plans à 3 avec une autre meuf et ta bite.)

C’est bon, c’est enregistré ?

Bien, passons à la suite.

Mais alors, comment réagir quand tu apprends que Bidule est pédé ? Ou que Machine est lesbienne ?

Je pense que de se lancer dans un explicatif du type « Je suis pas intéressé » alors que l’autre n’a absolument pas tenté de draguer, ce n’est pas la peine. C’est comme si lorsque Truc te dis qu’il a cuisiné un bogateau, tu t’empressais de décommander son invitation, alors qu’il ne t’as pas invité à en manger. Tu trouveras ça logique, toi?

Ce n’est pas la peine non plus de t’étendre sur le « non mais je suis pas pédé moi », associable à « j’ai rien contre les pédé, mais je trouve ça dégueu ».

C’est un peu comme ceux qui te disent qu’ils sont pas homophobes, mais… Tait-toi, ça vaut mieux pour tout le monde.

Quoi dire ? Bah rien de spécial. Bon si tu es homophobe, tu peux étaler ta haine (mais bon si tu l’es tu vas jamais l’avouer sur Boobiz.), et si tu t’en fous… y a rien de spécial à dire. Voir un « Cool ! », pourquoi pas.

J’oubliais une réponse clichée mein Gott ! (Salut moi c’est LV3 Allemand) Lorsque t’annonces ta pédégouinitude à un ou une pote hétéro, en général, t’en as toujours un dans le lot qui te sort « Si jamais je teste avec un autre mec/une autre nana (le sexe de la personne qui parle), ce sera TOI ! ». C’est trop gentil mais je doute que ça soit un compliment en fait. Et puis qu’est ce qui vous dit que l’autre est attiré par vous ? Vous êtes attirés par toutes vos amies filles/vous êtes toutes attirées par vos amis mecs ? Bon.

Et toi, tu leur as dit quoi à tes amis pédégouines quand ils te l’ont appris ? Quoi ?! t’as pas d’amis pédégouines ?! Ah, t’as pas d’amis. Pardon. 

Krrkrrkrr !

A la semaine prochaine !

Nina

71810131

Publicités

Sexe & musique

15 Avr

Dans tous les clips de kékés, y a des bonnasses et du seks. C’est un fait, ne nie pas !

Mais c’est pas la question.

Là, je viens t’entretenir de la musique qu’on écoute pendant qu’on baise.

Faut savoir qu’un jour, j’ai fait une playlist de hum-hum. Le truc censé aller crescendo. J’avais bien travaillé mon truc. Son posé au début, le temps des câlins, puis un plus fifou pour les prélims, l’apothéose pour le truc pur et dur et du re-calme pour les câlins d’après. Tu vois, c’était réfléchi. Bon, ok, il a pas tenu plus de 3 chansons, préliminaires compris. (Et avec la musique -et donc le nombre de chansons- je me suis vraiment rendu compte de la durée -alors que d’hab je suis plutôt du genre à m’en foutre- et j’étais… blasée).

Du coup, j’ai farfouillé un peu sur le net à la recherche des chansons coïtales que les gens écoutent et j’ai trouvé 4 types de gens.

Les premiers sont ceux qui n’en ont rien à foutre et qui écoutent ce qui passe (à la radio, sur le premier CD qui tombe etc.). Donc OSEF d’eux.

Des seconds aussi d’ailleurs, puisque eux écoutent leur musique habituelle.

Les plus intéressants sont les deux catégories suivantes :

– Je-suis-un-loveur
Je prévois donc de la musique en conséquence. Donc ça se fait la totale crooner (type Barry White, Lionel Richie et compagnie [si tu ne connais pas ses chanteurs, je te prie de partir, tu es trop jeune]).
Je vous mets l’exemple type : Say You, Say Me de Lionel Richie
A ça, on peut ajouter les chansons genre les BO, comme notamment celle de Roméo & Juliette (très utilisée) : Kissin’ you de De’s Ree

– Je-suis-clair
Je prévois donc des chansons explicites. Ca veut dire que je choisis des chansons en fonction des paroles et/ou des sons (tu vas comprendre par mes exemples).
Soit, je suis clair mais je veux me la jouer lover et je te mets la célèbre chanson de Marvin Gaye, Sexual Healing, soit je suis cash et je te mets plutôt Closer de Nine Inch Nails (parce que « I want to fuck you like an animal, I want to feel you from the inside », c’est plutôt direct). Ou encore, je me la joue subtile (rapport aux sons) et je te cale #1 Crush de Garbage (qui est aussi la BO de Roméo & Juliette d’ailleurs, et le générique de Hex la Malédiction pour ceux qui ont connu).

 

Et toi, t’es de quelle catégorie ? T’aimes la musique pendant l’amour ou pas du tout ? Des sons à nous conseiller ? Déconseiller ?

sex-tips-sexe-et-musique-le-duo-gagnant-6703294Des bises !
Mya0u

 

Le sexe matinal

12 Avr

Ah ! Le sexe le matin, c’est un peu le truc que la majorité des gens aiment. Sauf cas rares. Je dirais pas que ce sont des boulets, parce que, quand tu vas lire ce qui va suivre, tu seras peut-être d’accord avec eux du coup.

Dans les contes de fées, au réveil, la Princesse est maquillée/coiffée/sexysée/dentellisée/portejartellisée. Bref, elle est bonne.
Toujours dans ces mêmes contes de fées, au réveil, le Prince Charmant a le sourire colgate, les abdos bien rangés et sans doute plein d’autres choses top géniales, mais dans les contes de fées on parle surtout de la gonzesse et de sa sexytude, désolée.

Mais, on est dans la vraie vie.

Dans la vraie vie, les sexeurs matinaux ne s’embrassent pas, si ce n’est un petit bisou rapido, parce que le roulage de pelle avant de se brosser les dents est PROSCRIT (sauf chez les Brangelina, puisque j’ai vu/lu je ne sais où que c’est une famille de crades). Au réveil, la Princesse a la marque de l’oreiller sur la joue et les cheveux qui ont tenté de vivre une vie indépendamment du reste de la tête pendant la nuit. Le Prince a les yeux tous collés et des restes de baves sur le coin de la bouche.

Dans la vraie vie, les sexeurs matinaux pratiquent très peu les préliminaires buccaux génitaux. Déjà parce que le Prince a tendance à sauter sur la Princesse dès l’œil ouvert histoire de profiter de la gaule matinale (alors que, bon, elle est pas du genre à se barrer en 2 min…). Ensuite, parce que les roulés/boulés de la nuit ont collé des miettes/petites peluches (voire autres, ça dépend de l’état de vos draps/de son caleçon-boxer-moule kékette) sur le zgeg de monsieur et que dans la bouche on s’en passera bien. Aussi parce que la Princesse a une micro vessie et qu’elle s’est levée 36 fois pendant la nuit pour la vider et que, bah, c’est pas comme si elle sortait de la douche quoi (d’ailleurs, le collage de petits trucs type miette vaut aussi pour elle). Pour peu que les deux aient eu des rêves érotiques et là vous avez des restes incrustés par en bas…

A tout ça, on peut ajouter la transpiration de certains, la mauvaise humeur-pré-café des autres et on a de moins en moins envie de se câliner au réveil…

Et pourtant, ça reste top non ?

Le sexe, c’est sale, surtout quand c’est bien fait !

Des bises,
Mya0uamants-1958-07-g

Pan !

10 Avr

Chez lecteurs/trices, comme tu l’auras deviné je vais te parler d’arme à feu ! Tirer un coup, tout ça.

Bon, non. C’est pas ça.

Je vais parler de pansexualité et de pangender. Mais, kézako ?! Rien à voir avec les armes à feu, donc, ni avec le pain, ni la flute de pan.

La pansexualité, c’est le mot qui désigne la sexualité des personnes qui ne sont pas atirés par un genre sexuel particulier. Cela veut dire que, contrairement à l’hétérosexualité qui est donc l’attirance pour le sexe opposé, l’homosexualité, l’attirance pour le même sexe, et la bisexualité, l’attirance des deux sexes, le pansexuel est attiré par tous les genres sexuels. Donc, l’homme, la femme, mais également les transexuels, transgender, pangender et compagnie. Le pansexuel ne s’arrête pas à un genre, ce n’est pas parce que telle personne est une nana qu’il va l’aimer/être attirée par elle, mais c’est la personne en elle même qui l’attirera, et non le fait qu’elle ai un vagin ou une bite (ou des seins et une bite, etc.)

The Genderbread Person (traduit par Ipomée : http://ipomee.canalblog.com/) Je conseille pour ceux qui seraient intéressés, le site dont provient le Genderbread Person : http://itspronouncedmetrosexual.com/

Le pangender, kézako ?! Contrairement à une femme ou un homme, le/la pangender (j’avoue ne pas savoir si on dit le ou là, je pense que c’est le, mais si quelqu’un dans l’assistance sait, dites moi!) ne se retrouve pas dans l’un des deux sexes. Il peut soit se sentir « les deux », soit « aucun des deux ». MAIS le pangender n’est pas (forcément) opéré, ni transexuel. L’absence d’appartenance à un genre n’est pas obligatoirement visible. Je veux dire que ce n’est pas parce qu’une « fille » à les cheveux courts et n’est pas très « féminine » ( sous entendu, pas en jupe/robe, maquillée, chaussures à talons et compagnie. Clichés bonjouuur) ou un « mec » n’est pas spécialement « viril » (sous entendu, gros muscles et compagnie. Clichés, toujouuuuurs), que ces personnes sont pangender. Certes en général, il s’agit de personnes au visuel un peu androgyne. Mais ce n’est pas parce que visuellement ils n’ont pas l’air genrés qu’ils ne se sentent pas homme ou femme.

(Je conseille cet article sur le pangender, qui est très bien écrit. Enfin je conseille d’ailleurs tout le blog. J’suis un peu fan tavu. )

Pour résumer, si tu te sens pas bien dans une boite genrée/sexuée, c’est pas grave ! Personne n’a dit qu’il fallait être dans une boite. On n’est pas des chats !

La bises !

Nina

Le plastique, c’est fantastique !

8 Avr

Ah qu’est-ce qu’il ne faut pas dire pour te donner envie de te balader avec un bout de caoutchouc au bout de la bite !

Et pourtant…
Non, sans déconner, c’est chiant la capote. Sérieusement, tous ceux qui ont fait l’expérience du sexe sans capote le savent : le préservatif, c’est chiant. On a tous des raisons de pas l’utiliser. Certains mecs débandent avec. D’autres sont pas foutus de les mettre. Et puis, on sent moins bien avec, c’est vrai. Ils ont beau sortir des capotes avec des nervures ou des picots qui sentent la jungle ou le fruit mûr, ça change rien dans la pratique.

Mais voilà, le préservatif est indispensable alors, on a pas vraiment le choix.

Quand, dans les années 80, le sida a fait grand bruit, c’est devenu monnaie courante de le mettre. Avant c’était clair : l’homme devait toujours avoir des capotes avec lui. Et puis, les filles ont remarqué que ces derniers -vils fourbes qu’ils sont- savaient user de charmes et d’arguments pour nous la faire à l’envers. Du coup, les nanas aussi ont commencé à se promener avec des capotes dans leurs sacs à mains, et c’était une victoire. Parce que bon, le coup du « mais tu prends la pilule! » c’est bien mignon, mais la grossesse non désirée est -à mon avis- le problème mineur sous-jacent (je parle méga bien, kiffez moi !). Ok, la capote évite le polichinelle -mais pas à 100%- mais c’est surtout la barrière anti truc dégueulasse que l’autre peut vous refiler.

« Je t’assure, j’ai fait des tests et tout va bien ! »
Bizarrement, la seule personne en qui j’ai confiance à ce moment-là c’est moi-même, et c’est niet, on ne sait jamais. Et même si le type a effectivement fait des tests, qu’est-ce qu’il a fait depuis ? Et qu’est-ce qui me dit que ça ne s’est pas déclaré entre temps ?

Sans tomber dans la paranoïa pour autant, moi je fais des tests régulièrement. Déjà, je fais des tests avant de virer cette foutue capote, mais j’en fais aussi quand je me sépare, parce que l’infidélité j’ai donné, et je joue pas avec le feu, ça brûle.

C’est sur, les traitements pour les personnes porteuses du HIV ou ayant le sida existent, et oui, la trithérapie est beaucoup moins fastidieuse qu’il y a quelques temps, mais perso j’ai pas envie de prendre des médocs à vie pour 10min (et je vise large) de plaisir. Sans parler du reste. La syphilis avait disparu mais fait un comeback,  les hépatites n’ont rien à envier au sida concernant la gravité et les désagréments de la chose, les mycoses et autres champignons n’ont rien de ragoutant et certaines d’entre elles rendent stériles.

Vous allez croire que je veux vous foutre la trouille, mais je veux juste qu’on se responsabilise un peu, si vous voulez jouer à la roulette russe c’est votre problème, mais pensez à vos partenaires derrière. Les hommes sont parfois porteurs sains, ils n’ont aucun symptôme et pourtant les femmes elles réagissent beaucoup moins bien. Parfois on ne voit rien avant un bon moment et ça vous tombe dessus un beau matin. Vous avez envie d’appeler tous vos ex pour leurs demander s’ils ont développé quelconque maladie ? Moi non.

Alors oui, la capote c’est chiant, mais c’est rien comparé aux risques de maladies et ce qu’elles provoquent.

Des bises,
Mya0u??????

%d blogueurs aiment cette page :