Chut ! On est pas seuls !

26 Avr

Ah les joies de la vie à plusieurs ! (ou du camping, ou des vacances entre amis, ou du week-end chez beau-papa…)

Que tu sois chez tes parents, en coloc, parent avec enfant-sous-ton-toit, dans une baraque-appart avec voisins + murs tous fins ou dans toutes autres possibilités qui inclue toi, ta moitié et d’autres gens, se pose la question du bruit.

Je parle pas des bruits en général, on s’entend, mais bien des aiguës qui sortent de la bouche de madame (ou des graves de monsieur. ou l’inverse. ou les deux.).

Quand t’es célib/seul à ce moment-là et que t’entends un couple s’envoyer en l’air, c’est chiant. L’homme réagit de deux manières : 1. il s’en fout/dort déjà. 2. il se pougne. La femme, elle, a tendance à pester intérieurement (parce que ça l’empêche de dormir, qu’elle dit, mais bon… jalouse ouai !). Mais quand c’est toi qui fais partie du lot qui baise, bah c’est pas la même !

C’est vrai, y a des silencieux de nature et tant mieux pour eux, mais quand c’est pas le cas, t’as pas forcément envie de jouer au roi du silence et de casser ton délire pour épargner les voisins (et puis, bouffer du coussin, ça va bien un moment…). Généralement, quand ce sont des inconnus qui risquent de t’entendre, tu t’en cognes un peu. Mais quand c’est ta famille-la sienne-des potes, là, on fait moins le malin.

Effectivement, c’est toujours un peu tendu le lendemain au petit dej’ quand t’as vociféré toute la nuit et que t’as empêché son père de dormir. S’il est cool, il dira rien devant toi (mais fera peut-être comprendre à ton autre que la prochaine fois, ce serait bien de la mettre en sourdine), s’il l’est moins (et du genre un peu perv’ sur les bords, mais qu’il fera passer sous le coup de l’humour) tu te mangeras une petite réflexion.
Là encore, tout dépend. Si c’est le père du mâle, y a moyen que la petite blague passe difficilement auprès de la bru, mais si c’est le père de la Princesse, je doute que ce soit vraiment de l’humour quand il te propose de t’émasculer la prochaine fois (oui. les pères sont très protecteurs avec leurs fifilles).

Mais même quand ce sont des potes, c’est toujours chiant. T’as toujours un connard qui va faire des blagues vaseuses et des sous-entendus graveleux, bien lourds, que t’as juste envie de lui faire bouffer ses testicules par le nez, et un relou, genre intello sur le retour, qui va gueuler sous prétexte que tu l’as pas laissé fermer l’œil. Pour peu que t’en aies un qu’a pas trempé son biscuit depuis un bout de temps et alors là, c’est le drame. (Je dis « il » mais comprends que ça marche aussi pour les gonzesses, toutes aussi chiantes dans ce genre de cas).

 

Mais. Il y a encore pire.

Oui. Encore plus tendu.

Quand ce sont des oreilles chastes.

 

Si tu es parent, tu sais que c’est pas parce que t’as pondu une chiée de gamins que t’es privé de sexe à vie. Loin de là. Et je comprends ton besoin de faire crac-crac malgré la présence plus ou moins proche de tes mômes. Seulement… JE DIS NON ! Parce que, t’as peut-être pas vécu l’expérience TRAUMATISANTE d’entendre tes parents s’envoyer en l’air, ou t’as peut-être oublié ce que ça faisait (ou t’es habitué, et là je dis bonjour la psychanalyse), mais je crois que c’est la hantise de toute personne vivant avec ses parents.

Je sais, dans les magazines Parents et autres du genre, on t’explique que le sexe est important dans un couple (nous aussi on le dit, hein) et que quand tu viens de mettre bas c’est important de renouer avec son couple et de ne pas oublier son partenaire au profit du nouveau jouet qui gigote,  mais y a une différence entre faire l’amour avec un gamin de 6 mois dans la chambre d’à côté, et le faire quand t’as un gamin en âge de comprendre ce qu’il se passe. Y a de quoi refroidir un ado en rut, je te jure !

« Mais non ! » que tu vas me dire en pointant ton doigt arrogant devant mon visage, et pourtant, je confirme que si. Si je te dis que tes parents ont une vie sexuelle, tu vas me regarder avec de gros yeux, en te bouchant les oreilles et en chantant lalala pour pas m’entendre parler de ça, et c’est bien normal, comme moi, tu es né dans une rose ou dans un chou ou la cigogne t’as déposé devant la porte. On est bien d’accord que dans la tête de toute personne normalement constituée ses parents n’ont pas de vies à part celles de parents (voire, une vie professionnelle, quand même). Et bien dis toi que pour ton gamin, c’est pareil.

 

Mais bon, on va quand même pas s’empêcher de vivre à cause de tous ces cons !
Enfin, au moins, t’es prévenu… du coup, tu gères comment ? Un témoignage à partager ?

Des bises !
Mya0umais_pourquoi_tant_de_bruit__2962_north_320x

Publicités

2 Réponses to “Chut ! On est pas seuls !”

  1. Valériane 26/04/2013 à 14:54 #

    On préfère tous penser que quand nous on atteint l’âge de faire des folies, nos parents eux arrêtent de le faire, mais faut arrêter de se voiler la face : même nos grands-parents aiment le sexe !
    Perso, j’ai vu des boîtes de capotes mal cachées dans la table de chevet de mon père (non, je ne fouillais pas, je lui cherchait son bouquin, l’avait qu’à mieux ranger d’abord), le traitement hormonal de ma mère dans le frigo qui prouvait également que leur vie sexuelle n’était pas encore finie, et pour mes grands-parents, mamie qui se déride et parle parfois de cul, ça c’est révélateur ^^
    Perso, je ne vais jamais arrêter de faire l’amour avec mon homme même quand on aura des enfants et encore moins quand ils seront grands. Si on est là, c’est parce que nos parents ont joué à la bête à deux dos (et quand on a des frères et soeurs, on sait qu’ils ne l’ont pas fait qu’une fois ^^).
    Et je doute que les enfants en soient réellement traumatisés : si cela nous avait traumatisé, on ne le ferait pas non plus, et la population humaine aurait cesser d’exister XD.

    Quant aux potes qui blaguent parce qu’ils savent qu’on a fait des choses pendant la nuit, je n’ai qu’une chose à répondre à chaque fois : c’est comme pour les frites, c’est ceux qui en parlent le plus qui en « mangent » le moins !

  2. jink 27/04/2013 à 17:01 #

    j’ai vécu plus traumatisant je crois que d’entendre …

    Une soirée comme les autres, rien d’anormal .. une petite faim tout de même, il devait être 21h.
    Je décide d’aller me chercher un bout de pain, et pour ce faire, traverser la salle a manger pour atteindre la cuisine.

    En passant rapidement, et voyant un bout de pain traîner sur la table, je me stop, et demande a ma mère et mon beau père ce qu’ils font .. puis me retourne …

    … … … …

    C’est à ce moment la que, ma mère ne m’ayant pas entendu, a relever la tête, le pénis de mon beau père entre les main … o_o …

    Je vous laisse imaginer la suite !

    Quoi que non, vous ne vous doutez surement que ma mère est revenue frapper a ma porte de chambre, se marrant comme une pré ado, tout en s’essuyant la bouche .. !

    Un traumatisme .. qui a durer plusieurs mois xD et qui me restera TOUTE MA VIE !

    Zoobi

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :