Sortir du placard.

3 Avr

Le dire ? A qui ? A quel moment ? Comment ? Faut-il le dire à tout le monde, faire son « coming out » du placard des pédégouines / bi / pansexuels ?

J’ai peut-être une idée biaisée de la chose (biaisée, pas baisée, rhoo), mais je ne vois pas trop l’intérêt de le crier sur tous les toits. Enfin sauf si tu en ressens le besoin, là ok. Mais est-ce vraiment nécéssaire que ta boulangère le sache ?

Après, être clair lorsque tu commences à kiffer une personne, qui ne sait pas que tu es pédégouine, c’est mieux. Et si tu n’as pas le légendaire radar, vaut mieux t’assurer qu’il/elle l’est aussi, c’est un peu l’échec sinon. Mais comment faire ? Lâcher un vague « t’as un copain/une copine ? » et voir la réponse. Déjà. (je parle pas des « critères qui font que tu es forcément pédégouine, genre les cheveux courts chez les nanas, les tisheurtes roses moulants chez les mecs, etc., faut arrêter les conneries les gens.)

Mais la « vraie » question, là, c’est comment le dire à ses amis (sous entendu hétéros les amis) ou à sa famille ?

Façon simple : se ramener avec son/sa copain/ine. Au risque de choquer la populasse qui vous voyait déjà en couple hétéro comme dans les films avec les gamins la maison et tout. (quoi que ça empêche pas, mais allez savoir…)

Tâter le terrain. Histoire de voir si ses potes sont pas de gros homophobes planqués. Ca évite quelques mauvaises surprises en cas de ramenage d’amoureux/se. Et ça permet de virer les potes homophobes de son entourage. Aussi. Et suivant les réactions de tout le monde, pourquoi pas amener le sujet pour annoncer la chose.

Tu t’en doutes que je trouve la solution neumbeur tou un peu plus mieux, histoire de ne pas brusquer, mais encore une fois ça dépend aussi des personnes à qui tu le dis. Par exemple, si ta famille se regroupe spécialement pour la manif contre le mariage et l’adoption des pédégouines, c’est pas trop trop la peine, si tu veux récupérer une part de l’héritage de mamie… Mais, au contraire, si ta famille va manifester pour tout ça, ça ne veut pas forcément dire qu’ils sont trop tolérants. Ca arrive bien souvent que « je tolère, mais PAS dans ma famille ! ».

J’aime assez imaginer l’inverse, une famille « gay », (deux mamans, ou deux papas), et le gamin doit avouer à ses parents qu’il est hétéro. Parce qu’au final, c’est pas plus logique d’être de base hétéro que de base gay, si ?  Pourquoi notre super société pense que de base nous sommes de beaux hétéros, grands, en bonne santé, avec un beau travail qui paie bien, une belle maison et sa p’tite cloture blanche et le clebs. Qu’on vit en couple, à deux, avec nos deux enfants et demi et leur poisson rouge. Hein ? Il serait temps de regarder vraiment la gueule des familles d’aujourd’hui.
 

Généralement, le fait de vouloir « partager » sa « case » de sexualité va avec un besoin de s’assumer et de se sentir mieux. C’est bien si c’est pour se sentir mieux dans sa peau, si c’est juste pour le dire, je pense que ce n’est pas forcément nécessaire. C’est sur que question de praticité c’est un peu mieux (pour draguer, tout ça)

Et toi, boobizien/ne, t’en penses quoi ? Tu l’as annoncé comment à tes parents que tu étais hétéro/gay/bi/etc. ? 

.

Publicités

2 Réponses to “Sortir du placard.”

  1. Meor 03/04/2013 à 10:44 #

    De façon très simple j’ai « pris le mood » avant, réalisé qu’il était peu probable d’obtenir une mauvaise réaction (type peur/rejet) de la part de mes parents et… joyeusement débarqué avec ma copine (la peur au ventre, quand même, c’est fou.).
    Et j’ai la chance d’avoir des parents raccords avec l’éducation d’ouverture qu’ils m’ont donnée, ça s’est très bien passé !

  2. Sewell 02/05/2013 à 23:41 #

    C’est trash, mais voici un exemple d’un monde ou être gay est la norme https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=3ROXTFfkcfo#!

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :