Je me suis fait larguer.

4 Mar

Cher Boobizien, chère Boobizienne, je me suis fait larguer. Voilà. Ce sont des choses qui arrivent. Ca ne pouvait plus durer entre nous. *lèvres qui tremblent* A chaque fois c’est la même chose ! *sanglots* Je suis désespérée ! *morve au nez* La vie est injuste ; elle n’a plus de sens maintenant que je suis seule !

Bon, non, j’avoue, j’me suis pas fait larguer. Enfin si, mais pas récemment. A part les légendaires « On s’est rencontrés en maternelle et c’était déjà mon amoureux à l’époque », je crois que tout le monde s’est déjà fait larguer. Avec plus ou moins de raisons valables, plus ou moins de violence et de morve sur la manche. Ca peut aller de « Je brûle ta poupée vaudou » à « On est toujours amis ». J’ai personnellement expérimenté les deux extrémités, et ce, avec la même personne. (Oui c’est aussi possible)

La Team Poupée Vaudou, généralement la Team Cocu, tu l’as appris ou il/elle te l’a dit, ça a crié, pleuré, jeté les affaires par la fenêtre et claqué la porte. Et voilà. L’étape suivante est dites de « Bridget Jones » : tu t’enfermes chez toi, avec un pot de glace Le Pouce, et tu morves dedans, et/ou tu bitches à la meilleure amie / tu racontes à tous tes potes qu’elle aimait le faire avec les légumes.
(en gros)

L’autre cas, de la Team Meurtres c’est, mais pas tout le temps, « Je n’ai plus de sentiments pour toi ! » et/ou « Je ne t’aime plus, j’aime Truc ! ». Le deuxième cas engendrant plus facilement une guerre nucléaire à base d’assiettes qui volent. Alors bon, ça dépend de la manière de le dire, et de la personne. Si vous doutiez, quitter son mec/sa nana pour son frère/sa soeur, son père/sa mère, son grand-père/sa grand-mère, ou son meilleur ami/sa meilleure amie, ce n’est pas une bonne idée. Etonnant, je sais. Mais sinon, ce sont des choses qui arrivent, enfin je pense. On ne reste pas amoureux de la même personne toute sa vie, ça va, ça vient, c’est fait de tous petits riens… (aheum, désolée.) Il faut juste arriver à dire les choses calmement et sans devenir précis quant à la personne et le « quand » ça s’est fait.

Variante : « Je te quitte pour un autre homme/pour une autre fille ! » (1e cas dit par ton mec, 2e cas dit par ta nana) Ca vexe doublement. On te quitte pour quelqu’un d’autre et en plus il/elle « renonce » aux gens de ton sexe. Peut-être l’en as-tu dégouté… Non, bien entendu, mais ça te trottera en tête forcément.

Et puis il y a ceux qui ne se fâchent pas. Soit parce que ça n’a pas duré suffisamment longtemps ; soit parce que c’est d’un commun accord (si, ça arrive pour de vrai). Soit parce que vous vous entendez trop bien pour que ça brise tout. Cas applicable aussi aux cons/connes qui « veulent rester amis » soit pour pouvoir continuer à baiser, soit à ceux qui sont « trop attachés » Mais ça marche surtout avec les personnes qui ont été très amis avant de sortir ensemble. Dans ce cas là, c’est quitte ou double, soit c’est Team je vais tuer toute ta famille, soit c’est Team meilleurs potes, voire potes avec bénèf’ (ça veut dire que tu couches avec, pas qu’ils te rapportent des sous)

Allez, dis-moi, Boobizien/ne, tu t’es déjà fait larguer ? Ca s’est passé comment ? Des astuces pour détruire tout son appartement le plus rapidement possible ? 

NinA

Publicités

4 Réponses to “Je me suis fait larguer.”

  1. CamilleG 04/03/2013 à 10:13 #

    un largage c’est une crise….. C’est la fin du Monde !

  2. moudubou 04/03/2013 à 13:51 #

    La fin du monde, les angoisses, les rancœurs, l’incompréhension, les bilans à la con, les rumeurs, le répertoire téléphonique, les souvenirs, le temps perdu, les regrets, c’est certain…

    …Mais franchement, parfois, ça fait du bien!

    • mya0u 04/03/2013 à 22:38 #

      Amen !

  3. Mary Massez 21/03/2013 à 20:54 #

    Je suis dans la team de ceux qui ne se fâchent pas… enfin si… mais pas bien longtemps… pas parce que j’aimerais que mes exs soient mes super potes et qu’on se voit tous les jours… (loin de là ce serait trop strange ) mais plutôt parce que j’ai besoins de tourner mes pages j’ai envie d’être bien dans mes pompes et pas me traîner un fardeau émotionnel… ni me retrouver à trente ans la tête remplie de stéréotypes à la con… Les hommes sont des humains, les femmes aussi, il faut accepter qu’ils fassent des erreurs, un jour ce sera peut être moi… Faut avancer! :)

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :