J’ai faim !

27 Fév

Bonjour z’et bienvenue !

Aujourd’hui on va parler bouffe ! Non pas parce que j’ai faim tout le temps – d’où mes moult métaphores culinaires -, mais parce que nous avons reçu une proposition dans la boite-à-idée ! (n’hésitez pas à nous en soumettre, des idées. On compte sur vous !)

La nourriture ça te fait envie ? Tu es tout excité à la vue d’un concombre ? Ou juste, tu aimerais bien chantiller ton copain/ta copine ? Si tu es concombre-phile, je suis désolée, je ne vais pas parler de toi aujourd’hui, mais n’hésite pas à nous faire par de ton expérience cul-inaire !

La nourriture et le sexe, quoi ? où ? quand ? comment ? pourquoi ? *jingle*

Avant de répondre à ces sublimes questions, je tiens à préciser que, tout de même, nous avons énormément de requêtes menant au blog qui parlent de beurre ou de margarine comme lubrifiant pour sodomites. Je dois dire que je ne sais pas. Le beurre c’est pas sur les tartines normalement ? Bon, tu fais ce que tu veux avec tes tartines, tu les mets où tu veux, chacun sa vie, chacun son petit dej.

Pourquoi ? Pour pimenter le couple (sens propre comme au figuré, ahah), ou simplement parce qu’on a envie. Ou parce qu’on a faim et plus de pain. Ni de cuillère. Ou parce que Oh zut ! le pot de Nutella s’est renversé tout seul sur tes seins, chérie. Va falloir faire quelque chose… 
Quoi ? Comment ? J’ai évoqué la chantilly, bien sûr on pense au Nutella, confiture, beurre de cacahuette, etc., étalé sur ton/ta/tes partenaires. Le truc, je précise, quand même au cas ou, c’est qu’après le tartinage, il faut lécher. Enfin, tu vois, si c’est juste pour faire une tartine, prend du pain, c’est plus simple. Après, ça marche aussi avec de la purée étalée sur les fesses, de la choucroute sur les seins, etc., mais c’est vrai que, lorsqu’on parle de sexe+bouffe, on voit un monsieur/une madame/autre, seins et compagnie tartinés de chantilly. Ah les clichés. En plus ça colle la chantilly. (mais l’embout est pratique, certes.) (enfin moi je dis ça, l’embout il va dans ma bouche, et il y reste jusqu’à ce que la bouteille soit vide. On gâche pas la chantilly sur un corps. Non mais !)
Où ? De préférence sur ton/ta/tes partenaires (ou sur toi-même) ; sur le carrelage, c’est moins intéressant pour l’autre. Sinon, tu t’en seras douté, j’espère, que, vu qu’il faut lécher, le coude est l’endroit PAR-FAIT ! (Quoiqu’il existe surement un fétichisme des coudes.) Donc, parties érogènes, comme ils disent ; seins, minou/zizi, n’importe quelle autre partie du corps excitant l’autre/t’excitant toi. Soit tu tartines et l’autre lèche, soit tu tartines l’autre et tu lèches, soit l’autre te tartine et il lèche, soit l’autre se tartine et tu lèches. Soit vous tirez un coup de feu dans la bouteille et vous vous léchez mutuellement. (je déconseille fortement, niveau coup de feu, pas la co-léchouille.)
Quand ? Je pense qu’arriver avec le pot de Nut’ le premier soir, c’pas une bonne idée. Sauf si ça été arrangé entre vous, ou si vous faites partie d’un club d’étalage de bouffe professionnel. Personnellement, je vois ça pour agrémenter la « routine » du couple et pas pour commencer une relation. Mais ce n’est que mon point de vue.

Adepte du tartinage ? Ou tu préfères la version hardcore concombre ? Raconte nous tout !

NinA

j'ai faim

Publicités

Une Réponse to “J’ai faim !”

  1. Lilith 30/10/2013 à 17:30 #

    J’suis d’accord avec toi, c’est plus pour pimenter le quotidien, ou assouvir un fantasme (on n’est jamais à l’abri d’un fétichiste du chocolat sur seins).
    C’est assez fun d’ailleurs. Et en plus ça donne l’occasion de pouvoir remettre le couvert sous la douche après l’opération de léchage-sexage o/

    Et sinon, ça me fait penser à un épisode de The Secret Diary Of A Call Girl.
    Le personnage principal, pute de luxe, avait été payée pour s’assoir sur un gâteau géant, et jouer avec la nourriture en tenue affriolante pendant qu’un monsieur la regardait.
    Du coup, il y a aussi ce penchant là pour la nourriture.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :