Ne tire pas la couette !

2 Nov

J’ai horreur de ça, moi, quand on tire la couette, le drap ou autre, qui me couvre quand je suis toute nue.

C’est vrai, je parle de sexe ouvertement et avec tout le monde (et non, pas qu’ici), je suis plutôt grande gueule et je n’ai pas froid aux yeux, pourtant, quand je me retrouve à poil, je fais pas la maline.

C’est pas une question de sexe, dans le sens où ce n’est pas juste quand je fais l’amour, c’est permanent. Moi, sur la plage, je me balade pas fièrement en maillot, je serai plutôt adepte de la combi de plongé. D’ailleurs, j’aime pas la plage. Et puis, en sous-vêtements, je me sens pas sexy, je me sens pas à l’aise, non, je suis plutôt en mode « s’il vous plait, je voudrais creuser six pieds sous terre et disparaitre » et, en plus, il parait que ça se voit à ma tête.

Pourtant, quand je suis toute seule, je peux me balader à poil, moi et moi on ne se gêne pas. Je suis pas en train de vomir quand je me regarde dans une glace (en fait, c’est faux, je ne me regarde pas, si moi je m’aime bien, mon reflet je ne l’aime pas !).

En fait. Je suis pudique.

Voilà, je l’ai dit. Je suis pudique parce que je n’aime pas ce qui me sert d’enveloppe corporelle. Chacun sa merde me direz-vous, et vous avez bien raison, mais je sais de source sûre que je ne suis pas la seule dans ce cas, et je sais aussi que ce côté handicapant de la personnalité peut être bien plus grave que mon propre cas.
Parce que si je ne supporte pas qu’on me fixe quand je suis nue (ou à demi), quand je suis en train de m’envoyer en l’air, je n’y pense pas. Mais d’autres si. J’ai connu une personne qui ne pensait qu’à ça, même en faisant l’amour. Oui, elle pensait à sa manière de se tenir, elle pensait que ses partenaires la jugeaient, qu’ils regardaient chacun de ses défauts physiques, et elle se sentait mal à l’aise à tel point qu’elle en venait à ne pratiquer que dans le noir le plus complet, ou à choisir des quicky (petits coups rapides) qui lui permettaient de baiser habillée, et d’éviter d’être vue nue.

Pourtant, il semblerait que les hommes aiment particulièrement regarder le corps d’une femme nue. Mais je crois que c’est général, je sais qu’il m’est déjà arrivée de scruter le corps nu de mon Adonis du moment, la bave au coin des lèvres, prête à lui bondir dessus. Mais voilà, quand on est pudique, on ne sait pas forcément pourquoi. Bien souvent, il s’agit de complexes physiques, mais même si l’autre nous rassure, nous avons tendance à penser qu’il/elle nous voit avec les yeux de l’amour et n’a pas un brin d’objectivité (parce que nous oui, évidemment …).

Du coup, je me tourne vers vous.
Vous êtes comment, vous ? Du genre pudique ? Du genre « on s’en fout » ? Et vous gérez comment d’être avec un(e) pudique ?

Des bises,
Mya0u

ne tire pas la couette

Publicités

10 Réponses to “Ne tire pas la couette !”

  1. Creepy 02/11/2012 à 11:56 #

    Premier commentaire sur votre site, que je trouve fort chouette.

    Je suis également pudique. Quand je suis seule ou en couple je peux me balader à moitié à poil sans soucis mais seulement si je suis de très bonne humeur. Si je suis grognon c’est pantalon large grande chemise.

    Parfois quand on prend une douche en commun j’ai juste envie de disparaître fondue dans un mur. Je sais que je ne suis pas  » affreuse  » mais quand je me regarde dans un miroir, avec attention, ça me fout direct le bourdon. Et les compliments n’y font rien justement parce que  » ils ne sont pas objectifs, ou pas assez « .

    Au lit c’est pareil. Mais bon comme je m’envoie rarement en l’air en étant de mauvaise humeur je n’éprouve presque jamais l’envie d’aller me planquer.
    Par contre si je me promène à poil et que mon copain ne daigne même pas regarder mon popotin du coin de l’oeil, là j’avoue que BIM je me sens vexée genre  » ha je l’intéresse même plus « .

    Ca rend un peu idiot les complexes.

  2. Decay 02/11/2012 à 20:13 #

    Sur ce coup-ci, j’ai de la chance, je suis pas du tout du genre pudique. Hors contexte sessoual, je peux me mettre poitrine à l’air lorsque je me change dans le vestiaire (même si une fille m’a déjà dit que c’était très très mal) ou me balader dans la rue en soutien-gorge (mais pantalon). Testé et approuvé.
    Dans le domaine du couple, beh fatalement, j’ai pas de soucis à me montrer nue, à faire l’amour en plein jour ou le faire hors de la couette.
    Et il arrive de me balader nonchalament à oualpé devant ma fenêtre aux rideaux ouverts, au vu et au su de tous. Mais faudrait que je pense à faire gaffe, même si mes voisins doivent me kiffer.

  3. beglily 02/11/2012 à 23:31 #

    Moyennement pudique. Ca dépend du contexte.
    15ans de danse, donc j’ai grandi avec des gens me voyant évoluer en tutu de 3 à18ans (et moi même car on danse devant un miroir), dont un prof Homme qui m’a mine de rien pas mal appris à accepter mon corps. Un peu raté, puisque passage ano… mais après avoir stoppé la danse.

    Je peux me promener nue chez moi de nuit (de jour non, dans le doute, je n’aimerais pas être vue), devant mon conjoint (mais j’évite trop, je préfère éviter que ça devienne habituel, au risque de « casser » quelque chose).
    je peux être en sous-vêtements devant ma belle-soeur et certaines copines sans soucis, idem qu’en maillot.

    Quand je vois le rapport des nordiques avec la nudité, je me dis que j’aimerai bien être comme ça ! Mais j’ai quand même des périodes où je ne peux pas me voir en peinture, donc c’est pas pour me montrer…

    donc mitigé. Disons pudique par période.

  4. Creepy 03/11/2012 à 11:19 #

    haha moi ma voisine d’en face doit me haïr, jme promène toujours à moitié à poil et… son mari ne déteste probablement pas xD

  5. beglily 03/11/2012 à 17:23 #

    Ouai, mais moi mes voisins d’en face, c’est un centre administratif sur 9étages..

  6. Viceroy 13/12/2012 à 14:59 #

    Pareil pour moi, je suis tout le temps à pwal quand je suis chez moi, mais de là a dire que je me mets facilement nu devant les gens c’est faux ! Même si j’ai relativement confiance en moi, en l’image que je projette, je suis assez pudique sur les bords :)

  7. Jeff 03/01/2013 à 06:30 #

    Ca dépend le contexte, quand je suis chez moi ou dans un lieu que je connais plus que la plupart des personnes qui m’entourent , j’ai tendance à me sentir à l’aise et donc ne pas avoir froids aux yeux question pudeur, ceci dit , si je suis dans un lieu publique nouveau, je vais avoir tendance à me faire tout petit et être plutôt gêné comme toutes ces nouvelles plages qu’on visite chaque été … je vais enfiler le fameux t-shirt pour ne pas être obnubiler par le regard des autres … Pudique par période aussi :)

  8. Lilith 28/08/2013 à 22:54 #

    Contexte non sexuel : oui je suis plutôt pudique. Je n’aime pas trop qu’on m’observe quand je suis en maillot de bain par exemple. Ou quand tu dois te mettre en sous vêtements devant un médecin. Mais, en famille par contre, j’ai plutôt tendance à m’en foutre parce que je sais qu’eux ne jugent pas et ne font pas les langues de putes ou que sais-je encore.

    Contexte sexuel : Bizarrement je suis pudique avant mais pas après. Il y a cette petite gêne au moment où l’autre t’effeuilles, ce moment délicat je dirais même, où tu as « peur ». Tu ne sais pas trop si tu vas lui plaire, et en même temps tu essayes de ne pas y penser. Parce que de toute façon, si ça continue comme ça, tu sais très bien où ça va mener : vous tous nus.
    Et donc bref. Je suis pudique avant l’acte. Mais après non, pas tant. Je crois que ça me libère et que du coup je m’en fou un peu après. OK, je vais quand même mettre une culotte voire un Tshirt (faut pas abuser non plus hein, et puis ça dépend de ce que fait l’autre aussi, s’il reste à poil ou pas) ou je me faufile sous les draps, mais pour d’autres raisons (bawi, j’ai froid après moi ^^).

    • Mya0u 29/08/2013 à 01:35 #

      J’aime pas dormir à poil. J’ai toujours au moins un tanga/boxer/string. Le haut, je m’en fous. Je pourrai me balader les seins à l’air ça me gêne pas… Mais le bas… Omg never! C’est pas tant de la pudeur que du complexe en fait, mais bon, même avec un partenaire régulier j’ai tendance à me cacher.

      • Lilith 30/08/2013 à 14:34 #

        Ah non mais pareil, je déteste dormir nue. Et les seins à l’air m’en fou. Mais je crois pas que ce soit une question de pudeur, plutôt de confort. Enfin jsais pas…

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :