Plus rapide que l’éclair…

27 Oct

Chez Boobiz, on aime bien parler des sujets qui fâchent, et pour le coup, celui-ci est … sensible, dirons-nous.

Oups, chérie, j’ai joui !

Non, généralement, ça ne se passe pas comme ça.
En fait, c’est plutôt visage-qui-se-décompose-joues-qui-deviennent-rouges-de-honte/colère et toi, femme, t’as juste à prier pour ne pas dire une connerie à ce moment là. Oui, parce que si tu dis que ce n’est pas grave, parce que pour toi ça ne l’est pas, pour eux c’est l’apocalypse. Leur égo est en train de creuser le sol, ils sont pris entre la honte, la colère, la peur de décevoir et sans doute d’autres choses aussi, mais hey, je suis pas un mec moi !

Tu ne peux pas non plus faire la nana qui n’a rien remarqué, faudrait voir à pas trop les prendre pour des cons non plus.

Dans l’absolu, moi je dirais qu’on devrait enquiller sur autre chose, mais certains sont tellement obnubilés par les trois jets de sperme qu’ils viennent de lâcher, qu’ils n’y pensent pas. Et c’est là tout le problème, mais avant de m’étendre un peu plus là-dessus, faut quand même que je te parle un peu médical.

L’éjaculation précoce c’est quand le mec éjacule (logique non ?) en moins d’une ou deux minutes. Oui, quand ton mec crache en trois minutes, c’est pas de l’éjaculation précoce, non,c’est juste qu’il kiff et voilà, même si oui, le mieux serait qu’il pense à sa gonzesse qui, elle, a besoin de plus de trois minutes pour aller caresser le Nirvana. Faut savoir qu’il existe deux formes d’éjaculation précoce. Quand on la nomme primaire, c’est que le type a toujours été comme ça depuis sa première relation sexuelle, et ce malgré une expérience certaine, différents partenaires etc. Quand ça arrive alors qu’avant il n’y avait aucun problème, on l’appelle éjaculation précoce secondaire. Ça veut dire que le mec à qui ça arrive une fois parce qu’il est en mode tout fifou de la kékette, c’en est pas un, non.

Y a des causes, surtout pour la secondaire, paraitrait que ça vient d’un traumatisme, mais je suis pas médecin. Moi je dis que le mieux c’est quand même de consulter dans ces cas là, parce qu’après tout c’est leur taff, et pas le mien, le mien c’est de te parler de problèmes qu’on connait tous.
Donc, tu vois, dans ma vie, j’ai pas croisé d’éjaculateurs précoces, mais j’ai eu des accidents. Enfin, les types ont eu des « accidents », donc le plan où ça vient beaucoup trop tôt.

Ce qui me fait rire c’est quand on me dit « moi je tiens trop longtemps en pipe/branlette/pénétration (raye la/les mentions inutiles) » et que le mec décharge avant que tu lui aies dit bonjour. Forcément, je t’avoue que ça me donne envie de me moquer, mais bon, c’est pas cool du coup je m’abstiens. Donc oui, bonhomme, ça arrive à tous les mecs au moins une fois. CE N’EST PAS DRAMATIQUE ! Enfin ça peut le devenir, mais de base non. Tu vois, nous, femme, on est pas en train de se dire « oh le loser bouhh je vais en parler à toutes mes copines et t’afficher aux yeux du monde« . Déjà, on sait pas trop comment vous parler après ce genre de chose, parce que bon, on voit bien que ça vous blase, mais on sait aussi que ça arrive et que c’est pas la fin du monde.
Moi je dis que dans ce cas-là, faut compenser. Parce que oui, c’est vrai, on est un peu frustrées, donc du coup vous pourriez passer à autre chose, le temps de vous en remettre quoi, et après zouh on remonte en selle et c’est cool pour tout le monde.

Car c’est peut-être pas ton cas mon petit pote, mais y en a beaucoup qui, quand ça arrive, boudent et se couchent. Et ça, ça énerve. Mais pire encore, ceux qui te le reprochent. Ouai. Le « c’est parce que tu m’excites trop« . LOLILOL ! t’as les boules alors tu nous le colles sur le dos ? Non, ça, ça prend pas, et c’est pas cool pour la gonzesse. Je sais que ça te retourne le cerveau, mais c’est pas une raison pour t’en prendre à la personne qui est dans ton lit.

Bref.
Je pense que tout le monde a compris l’essentiel : c’est pas grave & on enchaine. Voilà.

Des bises,
Mya0u

Publicités

3 Réponses to “Plus rapide que l’éclair…”

  1. shuteu 27/10/2012 à 14:18 #

    Ca m’est encore arrivé dernièrement après une mise en chauffe de bien 30 minutes, des frotis frotas à la limite de la pénétration, une pipe de folie, arrivé à la pénétration, je ne sais pas combien de temps ça a duré mais vraiment pas longtemps ^^
    Le reflex, c’est clair que c’est la honte et plutôt que de me décomposer, j’ai rigolé (un peu gêné) en sortant une connerie du genre « Allez, la prochaine fois je vise au moins les 2 minutes » et elle a rit aussi.
    On a parlé tranquille, on s’est regardé, on s’est excité et on a remis le couvert pendant beaucoup plus longtemps et c’est elle qui a jouit avant moi.
    Au final, je pense que j’avais les bourses pleines le premier coup. Donc la frustration ne vient que si je n’ai pas l’opportunité de mettre une deuxième cartouche…
    En parler sans honte me semble la solution pour mes congénères :D

  2. Anah 29/10/2012 à 11:51 #

    Ahah je me fend la gueule ! Mon ex je l’appelais Lucky Luke (pas besoin d’expliquer hein..) il était tellement nullissime en plus de ça que s’en était presque affligeant mdr J’en venais même à regarder la télé jusque pas d’heure pour qu’il s’endorme et hop j’étais tranquille (oui il était vraiment si nul que ça!)

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :