La jalousie, ou comment se restreindre à une seule personne.

12 Oct

Dans notre société libre et évoluée les relations sont régies par des standards, des normes presque immuables qui font que tu es soit tout à fait normal(e), soit hors du normal, faisant de toi un être vil et détestable. Oui j’exagère, mais comme ça tu comprends mieux.

Notre société aime les couples hétéro (jeunes, beaux et sourire Colgate, petit chien et maisonnette en option.) avec un travail un peu chiant mais juste ce qu’il faut pour cotiser pour la retraite des vieux.

Sauf que.

Dans la réalité vraie de la vie de tous les jours – ou presque – ce n’est pas aussi simple que cela. Bien sur, il y a des beaux-couples façon salon du mariage, je t’en veux pas si tu es comme ça, si tu es heureux, c’est le principal. Mais on oublie qu’il n’existe pas que ceux-là. (Je ne vais pas m’étendre sur les couples homo, c’est pas le sujet du jour, peut-être une autre fois.)

Oui, parce qu’un couple, c’est être deux. Deux, pas plus. Sinon c’est mal/de la polygamie/du cocufiage/etc.

Sauf que.

Oui, c’est vrai. Pour la procréation, il faut être deux (un mec et une nana = spermatozoïde/ovule, je te résume tes cours de SVT au passage, c’est toujours utile.) (même si avec les progrès de la science/médecine, une femme suffit, mais le spermatozoïde/ovule c’est obligatoire. (Oui on parlera du clonage une autre fois)). La norme sociétale prend toujours en compte cette obligation, jusque dans les droits des homos à adopter par exemple, et j’sais pas toi, mais moi je trouve qu’au final, c’est pas si évident que ça, le couple à deux.

Attention, je suis pas en train de dire « Ouais azy trompe ta meuf/ton mec, rien à fout’ ! », je suis en train de dire que de définir la notion même de couple comme n’étant « homme + femme/homme + homme/femme + femme/etc. » pas forcément pertinente.

Bien sur, tu vis ton couple comme tu l’entends, et c’est justement là où je veux en venir. Là où le problème se pose c’est que notre société, notre culture de masse, fait que c’est mal considéré si tu n’es pas en couple avec une seule personne. Tu vois, déjà, soucis, le mot couple, c’est « à deux », mais un trio (donc « à trois ») n’a pas la même connotation « relation amoureuse » qu’a le mot couple.

La norme, devenue « le comportement à avoir » te dit clairement qu’aimer plusieurs personnes c’est mal. (aimer dans le sens réciproque. Si t’es tout seul et que t’es amoureux de la Terre entière, c’est juste ton soucis/triste. Va donc lire ce super article sur le Polyamour tant qu’on y est !) Cette norme te dit aussi que de coucher avec d’autres personnes que ton amoureux/se officielle c’est mal. Alors oui, c’est pas cool de tromper, je ne dis pas le contraire, sauf que, des fois, une entente est possible, peut-être. Parce que ne me ment pas, tu as déjà eu envie de quelqu’un d’autre. Peut-être que tu auras cédé, peut-être pas, mais tu aurais bien emmené ce beau-mec-surfeur-musclé-trop-mignon-miaou faire un tour dans ton lit, sauf que n’amoureux-d’amour n’aurait pas apprécié. Compréhensible.

Mais tu vois, ce qui me pose problème, c’est que ce désir il existe, il est souvent refoulé, justement parce que « c’est pas possible », mais il existe tout de même. Oui, tu le gères comme tu veux ce désir, mais pourquoi ne pas envisager un monde où il est possible de céder à ses désirs, tout en étant totalement épanoui dans son couple, sans qu’on te montre du doigt parce que tu « vas voir ailleurs » ? Oui, je parle d’un consentement mutuel, d’une autorisation mutuelle à s’épanouir librement, avec qui on veut, tout en restant, si on le souhaite, un « couple ».

A la prochaine,
NinAnthea

Publicités

3 Réponses to “La jalousie, ou comment se restreindre à une seule personne.”

  1. le G.O. 12/10/2012 à 13:37 #

    +1, je pense tout à fait la même chose Nina…
    Pourquoi être limité à une seule personne ?

  2. Toucher Rectal 12/10/2012 à 16:23 #

    Totalement d’accord, c’est mon avis depuis longtemps (toujours ?), mais quand j’essaie de le partager, il n’y a que peu de gens qui me rejoignent, voire personne. Difficile dans cette société réactionnaire et pro-catholique donc, de trouver « chaussure(s) à son pied ». Personnellement je n’ai pas encore eu la chance de vivre de telles relations (dés que j’expose mon avis à la concernée, je suis forcé de mettre de l’eau dans mon vin sous peine de crises de jalousie magnitude 15.000), et je ne vois donc que deux solutions qui s’offrent à moi :

    1/Rester toute ma vie avec une seule personne à la fois sans jamais la tromper, refouler tous mes désirs, renoncer à ma liberté et trahir mon idéal

    2/Coucher avec toutes les personnes consentantes qui croisent ma route

    Laisse moi réfléchir…

    PS : vous êtes belles, vous êtes bonnes, vous dites de la merde mais ça me fait marrer, alors changez rien, vous êtes parfaites.

    Bisous sur les fesses

    Spéciale cassedédi à Ninanthea, de la part d’un ami qui te veux du bien (indice 1 : gâteaux, indice 2 : cocktail, je suis pas un salaud quand même)

    Tchao

  3. hypnoticpoison 12/10/2012 à 20:10 #

    Alors moi je dis NON, non à l’entente préalable…. parce que ce qu’il a de bon dans la relation extra-conjugale (en tout cas pour moi) c’est l’interdit… le ‘t’as pas le droit’ le ‘c’est mal’ d’ailleurs dans extra-conjugale le mot fort c’est extra, donc si tu veux que ça reste extra … garde ton aventure secrète…. si tout le monde était d’accord (la femme de mon amant ou mon mari) je ne suis pas convaincue que cela m’amuserait autant…

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :