Simulation, un mythe ou une réalité ?

10 Oct

Tu te doutes que je ne vais pas te parler de simulation de vol, ni de jeux vidéos. Je pourrais, mais pas ici. J’ai lu quelque chose d’improbable, comme quoi, soit disant, les femmes qui simulaient n’existaient plus en 2012, tu te doutes que ça m’a un peu traumatisé, alors je suis obligée d’en parler.

Simuler ? Sooo 2011. C’est HasBeen en 2012, tu t’crois où meuf ?!

Sérieusement ? Les mecs, vous vous sentez crédible, une seule seconde ?

Récapitulons un peu. Simuler, c’est « exprimer son plaisir (généralement, de façon trèès claire), alors que l’on en ressent pas, ou pas assez. » C’est pas bien compliqué à comprendre.

La cause ? Elle est simple, le mec est nul. (soit parce que c’est un manche, soit parce qu’il en a une trop petite ou une trop grosse dont il ne sait pas se servir, etc.) (Oui bon, je suis un peu catégorique, mais t’as pigé l’idée.)

Mais alors, monsieur, tu vas me demander : pourquoi les filles simulent ? Oui c’est vrai ça, pourquoi ? Il serait tellement plus simple de regarder la peinture du plafond (ou la télé) en soupirant lascivement pendant que son amant s’évertue à prendre son pied du mieux qu’il peut.
Sincèrement, je ne sais pas pourquoi on fait ça. On a des raisons qui nous poussent à le faire, mais c’est vrai qu’au final dire « azy dégage t’es trop nul« , ça règlerai le soucis au moins aussi bien.

Sauf que non, on est pas des connasses non plus. (Enfin si, mais bon, cherche pas la petite bête.)

Pourquoi simuler ? Principalement, pour faire accélérer le processus. Parce qu’en général, lorsque le mec se rend compte que la nana quiphe bien, il quiphe bien aussi. CQFD. Logique basique. (Technique alternative : stimulation prostatique.) Simuler, c’est encourager le mec, parce qu’on en a marre de mater le plafond mais qu’on veut pas le vexer non plus.

Alors, non, simuler ne disparaitra pas, c’est impossible. Sauf dans le monde parallèle ou tous les mecs sur terre arriveraient à faire jouir leurs nanas à chaque fois. Ca serait super chouette, sauf que c’est impossible. (Oui, parce qu’il est impossible de classer les mecs dans deux catégories distinctes « bon coup »/ »mauvais coup », ça dépend aussi du moment et de l’humeur de la bête (de la nana).

La simulation c’est so 2011, sauf quand c’est bien fait, et que ça passe inaperçu. Tout en finesse, en justesse.

A plus,
NinAnthea

Publicités

2 Réponses to “Simulation, un mythe ou une réalité ?”

  1. lullyjuw 10/10/2012 à 12:54 #

    Parfois, au delà des capacités du partenaires, on est aussi pas du tout cablées à prendre du plaisir. On ne peut pas nier qu’à l’occasion ça ne veut tout simplement pas !
    Fatigue, lassitude, soucis.. Il y en a des raisons autre que les capacités sexuelles du mec en face pour ne pas atteindre la jouissance !

    Quelque part simuler, c’est idiot : idiot pour nous parce que certains mecs sont persuadés ne rien avoir à améliorer.
    Cependant en rajouter un brin à un moment peut nous même nous relancer vers le chemin du plaisir.. « faire comme si », comme lorsqu’on se force à sourire un jour de mauvaise humeur. Certes, au début c’est de la simulation pure, mais les sourires en retour et cette position positive, même artificiellement, finissent par améliorer notre humeur !

    ça peut tout aussi bien s’appliquer au sexe. Les soupirs nous reconnecte à l’envie de plaisir, l’homme qui nous tripote redouble d’effort car il aime nous entendre en avoir.. ok, ça ne mènera peut être pas à l’orgasme cette fois-ci mais.. ça peut sauver la séance et nous faire décrocher de l’horloge sur le mur à droite !

    A écouter d’urgence : http://www.youtube.com/watch?v=61klageOn-4
    Et oui, on simule par amour aussi, parfois.

  2. hypnoticpoison 10/10/2012 à 21:57 #

    Là où nous, les filles, ont détient la palme c’est qu’ils ne sont pas foutus de voir que l’on simule…. la preuve : aucun homme ne vous dira qu’une de ses partenaires a, un jour simulé, pas par honte (quoique un peu quand même) mais surtout parce qu’ils ne l’ont pas vu…. On est balaise quand même, parce qu’il n’est pas facile de simuler messieurs, non vraiment. Faut éviter le genre gémissement du film porno ou l’ halètement du chien… trouver le juste ton, la bonne mesure, ni trop fort, ni pas assez…. ça c’est du taf, alors respect pour nous messieurs….

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :