C’est pas la taille qui compte, c’est la façon dont on s’en sert

9 Oct

Cette phrase, on l’a toutes dit, mais rarement pensé.

Non, soyons honnêtes, si la taille ne fait certes pas tout, elle est importante, et si, messieurs, on vous dit le contraire, méfiez-vous, c’est que vous en avez une petite et qu’on veut pas vous vexer.

Dans une vie sexuelle, on croise un peu de tout. Des petites, des grandes, des grosses, des fines. Et si chaque femme a sa préférence, on reste toutes d’accord pour dire que les petites queues et les gros chibres ont tout du handicap. Alors oui, c’est gênant pour ses messieurs aussi, mais, et nous alors?

Un mythe dit que c’est proportionnel à la taille (du bonhomme, des mains, des pieds, de l’écart entre le pouce et l’index…) mais les nains, pardon, les personnes de petites tailles, vous diront que non, et je confirme, j’ai connu des molosses aux petits kikis et des avortons proches du colosse.

Bien sur, ils peuvent se rattraper sur autres choses (les préliminaires, la durée, les positions de cirque…), mais quand même !

Soyons clairs, les petits zgegs le savent, et généralement ils compensent comme ils peuvent et arrivent à sortir leurs épingles du jeu, mais c’est quand même chiant, avouons-le, de ne rien sentir et d’avoir envie de mater la télé ou de se rendre compte qu’on doit repeindre le plafond rapidement.
Mais les autres, les XXL, se reposent un peu trop sur leur diamètre comme une blonde sur son tour de poitrine. Ils ne voient pas ce que ça fait. Non. Rendez-vous bien compte que se faire racler la paroi utérine, c’est pas le top, que sentir ses ovaires se tordre sous les coups assassins des pilons éléphantesques, ça ne fait pas surkiffer sa race.

C’est toujours une surprise, rien qui ne laisse présager de la taille de la bête, alors, mesdames, je vous souhaite bonne chance et que la fée lation vous garde des hors catégories.

Mya0u

20121008-181300.jpg

Publicités

4 Réponses to “C’est pas la taille qui compte, c’est la façon dont on s’en sert”

  1. pmabelle 09/10/2012 à 10:54 #

    ça va mon homme est membré pour mon vagin ^^ et du coup j ai pas le temps de penser au lessivage du plafond !! mais après il y a aussi THE position ..
    je suis une femelle dominante, car dominée je ne prends pas mon pied :p

  2. hypnoticpoison 09/10/2012 à 15:59 #

    alors moi contrairement à pmabelle : c’est mon vagin qui s’adapte aux « situations »…. Effectivement la taille est importante à partir du moment où vous avez affaire à un « mauvais amant » car, à défaut de savoir s’en servir il pourra toujours s’en tirer grâce à la dimension du machin…. Mais je crois, en toute honnêteté que, si le bonhomme, à une bonne maîtrise du truc… il arrive à vous faire toucher les étoiles malgré un attribut rikiki… si si mesdames, je vous assure, ne jugez pas trop vite ; donnez lui au moins une chance de vous prouver qu’il peut s’en sortir avec ses quelques cm …

  3. lullyjuw 10/10/2012 à 13:00 #

    Mieux vaut une petite travailleuse qu’une grosse feignasse. Voilà.

    J’ai le souvenir d’une amie qui était tombé sur le mec le mieux membré du quartier (si ce n’est de la ville !) genre « Euh et ça va rentrer comment dans ma bouche ce truc là ? ».. Mais les réjouissances c’étaient arrêtées à la visualisation de l’engin !
    Après en avoir longuement parlé et beaucoup ris, nous sommes arrivés à la conclusions que le mec était persuadé qu’avec de tels attributs il suffisait de s’empaler dessus pour jouir.

    Non mon agneau, non non.

  4. moudubou 14/05/2013 à 13:36 #

    « Un mythe dit […] et je confirme »

    Sur la base de quoi?

    Avant de parler taille, il faudrait déjà comprendre les différents tenants et aboutissants d’une statistique, à savoir ce que sont la moyenne et l’écart type. Pour simplifier, les différentes ethnies ont à peu près tous la même moyenne de longueur de sexe (13cm, ça tourne autour de ça). Par contre, l’écart type est très grand sur le continent africain et très petit en Asie. Ainsi, toujours pour simplifier, les asiatiques ont tous une bite de 13 cm et les africains ont de tout, du plus grand chibre à l’invisible micro-pénis.

    Quant à la taille qui influe sur celle du sexe, on l’a aussi corrélé. Mais ce n’est pas parce qu’on a vu quelques exceptions que la statistique est fausse. Globalement, les grands ont de plus grands sexes.

    Pour la comparaison de l’article, on compare des choux et des carottes, même si tu fais un lien argumenté à la fin (se reposer sur ses lauriers), il est évidemment mieux d’avoir une belle bite ET de savoir s’en servir.

    Les petits se rassureront comme ils pourront, en se disant que trop, c’est trop, et surtout, qu’ils ne démontent pas l’estomac de madame après manger, ce qui a sûrement son petit côté pratique :p

    En tous cas, pour ce qui est du premier regard, la taille compte, http://www.lepoint.fr/societe/oui-la-taille-compte-09-04-2013-1652736_23.php

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :